• Jouly

About Love Vol 1 & 2 du Tome 1 - Nadège Roy


Je remercie l'auteure, Nadège Roy et sa maison d'Editions pour ce Service de Presse.


Ma chronique porte sur les deux volumes de ce premier tome, elle sera donc un peu longue...


« About love » T.1 est une romance New Adult qui sent bon l’érable à New York, mais je reste un peu en demi-teinte sur ma lecture, je m’explique.

C’est une jolie histoire, sur la culpabilité, la reconstruction face à un deuil, l’acceptation de son rôle de femme, et l’amour.


L’héroïne, Norah part grâce à sa meilleure amie à New York, incognito, tout frais payés pour quinze jours, pour se retrouver, redevenir un petit peu la femme avant le drame qui a touché sa famille. On ressent bien ses blessures, ses réticences, ses peurs, tout comme sa grande bonté d’âme.

Pourtant, je la trouve très plan-plan, elle ne visitera quasiment rien de la ville qui ne dort jamais… et il y a de quoi faire. Il faut dire que j’adore cette ville et que le choix de l’auteure de lui faire faire très peu de tourisme m’a surpris, même si je pense que c’est pour mettre en avant, cette mélancolie qui ne la quitte pas.

De plus, la romance met du temps à arriver, à s’installer. A mon sens, il y a beaucoup trop de descriptions du quotidien de Norah qui n’avait peut-être pas besoin d’être aussi détaillées, les repas, les vêtements… qui n’alimentent pas vraiment la trame narrative.


Lorsque l’auteure enclenche la rencontre, et l’attraction entre les deux héros, là je me suis sentie captée, même si encore beaucoup de détails subsistent. La passion les anime même si beaucoup de mystères et de secrets perdureront longtemps. L’histoire est rythmée par les surprises de Maryse la meilleure amie de Norah, les rebondissements et les coups de tête, de séduction de Carter.


Cet homme est vraiment touchant, par sa façon d’aborder Norah, mais aussi par sa ténacité à la séduire, la protéger comme un bien précieux. On ressent vraiment tout cet amour qui naît au fil des pages.


J’ai vraiment préféré le second volume au premier, pourtant il y quelques petites choses qui m’ont déstabilisée, qui ont un rapport avec les expressions québécoises, qui sont parfois bien différentes des nôtres. Notamment, pour la nomination des repas, qui sont différents et peuvent perturber la temporalité par exemple, le diner est notre déjeuner, et que le souper est notre diner. Mais il a été agréable d’en redécouvrir certaines que j’avais oublié depuis mon passage dans cette région canadienne : il m’a manqué l’accent en audio pour tomber en amour sur des mots susurrés par Carter.


J’ai trouvé dommage, que les passages en anglais (qui sont peu nombreux) ne soient pas traduits dans des notes, et là je ne pense pas à moi mais à d’autres lectrices qui ne comprendraient pas.


J’ai lu ces deux volumes avec plaisir, appréciant les lieux, les héros, la passion qui les anime, pourtant plusieurs petites choses sont venues entraver ma lecture, m’empêchant d’apprécier pleinement cette romance qui est une belle histoire d’amour.



©2020 par Chasing Romance. Créé avec Wix.com