• valou

Combat d'Amour: De la haine au désir, Tome 1 - Loraline Bradern




Je remercie Loraline Bradern pour ce service presse.


Avant toute chose, je précise que la romance historique n’est pas mon domaine de prédilection. Peut-être parce que j’ai du mal à me projeter dans les histoires vécues par les personnages, néanmoins, je ne suis pas fermée à ce genre, que je lis pourtant assez peu. «Combat d’amour» me faisait de l’oeil depuis un moment. Voici mon avis sur ce premier tome.

L’auteure nous propose de faire connaissance avec Alinor, une jeune saxonne de 20 ans fille du seigneur de Thurston et Gautier de Fougères, chevalier normand de 26 ans, vu comme un véritable envahisseur par la belle et fougueuse saxonne.

D’emblée, j’ai été frappée par le caractère impétueux d’Alinor qui voue une allégeance infinie à sa famille et son fief. Téméraire, courageuse, déterminée certes, mais elle est aussi incroyablement têtue, au point parfois d’en être agaçante. Entre Alinor et Gautier, les choses ne vont pas de soi. Les dialogues entre eux sont à bâtons rompus, elle ne se laisse pas intimidée par le chevalier. Si elle ne supporte pas la présence de Gautier à la tête de Thurston, force est de constater qu’elle n’est pas indifférente à la présence du valeureux personnage ! Dès lors, Alinor n’aura de cesse de devoir composer avec son combat intérieur: celui qui se jour entre sa raison et son corps.

De son côté, Gautier semble être juste et essaye de faire de son mieux. Mais Alinor, avec son comportement tempétueux, embrase le chevalier qui ne sait pas comment s’y prendre avec la jeune femme. « De la Haine au désir » est le sous-titre du roman, parfaitement illustré ici, à travers la relation naissante entre Alinor et Gautier.

Comme à son habitude, on sent que l’auteure a fourni un travail de dingue pour créer cette histoire. Il n’y a aucune fausse note dans le récit et la description du monde âpre du 10ieme siècle est rudement bien écrite. Les différentes strates de la population et leurs difficultés au quotidien sont décrites. En parallèle, on commence à deviner les contours des prochains personnages qui feront de l’ombre à Alinor. Les enjeux de pouvoir et les conséquence de la défaite du roi sur son peuple sont également abordés en filigrane. Petit à petit, Loraline pose les jalons de sa toile de fond pour initier sa saga historique.

Le moyen âge n’est pas une période historique que j’apprécie, ce qui fait que je n’ai pas profité pleinement de cette histoire. J’ai mis du temps à m’y immerger. Cela n’enlève à rien la qualité du roman, c’est qu’un ressenti personnel. Néanmoins, le dernier tiers du roman m’a beaucoup plu car le rythme de la trame a changé, les enjeux entre Alinor et Gautier se sont précisés et on sent que le pire comme le meilleur sont à venir pour eux. Du coup, cela m’a donné envie de connaître la suite, d’autant plus que l’auteure sait nous allécher dans les derniers chapitres de ce premier opus. En lisant ce roman, le film qui m’est rapidement venu à l’esprit c’est « Braveheart », non pas par le contenu de la trame totalement différent, mais de par l’ambiance rude et âpre du monde moyenâgeux.

Si vous êtes fan de romances historiques, « Combat d’amour » est fait pour vous, sans conteste. Pour ma part, j’ai été charmée par les deux héros et je dois avouer que je me demande ce que Loraline leur a réservé pour la suite, dans le tome 2 intitulé : « Du désir à la passion ».



#avislivresque

#romancehistorique

©2020 par Chasing Romance. Créé avec Wix.com