• Jouly

JÓL - Isabelle Fourié



Je remercie les Editions Black Ink pour ce Service de Presse.


« Jól » ou la romance de Noël à l’Islandaise.

Mettez-vous en condition, chocolat chaud, petits sablés et plaid bien douillet, et vous serez embarqué dès les premiers chapitres dans cet univers féérique, aux mythes ancestraux qui savent allier le mystique avec la nature. Rien n’est commercial mais au contraire en communion avec les éléments qui ont façonné cette île.


Isabelle Fourié est une auteure qui sait parfaitement intégrer un lieu, ses caractéristiques touristiques, ses coutumes à ses histoires. Cette nouvelle contrée nordique est un élément essentiel de cette romance, puisqu’il conditionne l’esprit, l’ambiance, les découvertes de façon naturelle et subtile. C’est un pays qu’il me tarde de découvrir depuis bien longtemps, et là je dois dire qu’Isabelle m’a donné l’envie d’aller prendre l’avion de suite, surtout à cette période de l’année… C’est juste magique, sans être dans la démesure, c’est ce que j’aime dans cet esprit nordique !


Alors pas complètement enchanteur non plus, surtout pour notre héroïne Jules, puisque à son arrivée, rien n’est gagné, et il faut dire qu’elle renforce la réputation grincheuse des françaises !

Jules est l’image de la femme qui se bat pour s’en sortir, croire en elle, et ce n’est pas gagné, surtout avec la mère qu’elle a, quelle marâtre celle-ci !


La rencontre et les premiers échanges avec Lauritz ne sont pas piqués des vers, le jeu de la provocation et du lâcher prise est intéressant, donne du piquant et laisse entrevoir les failles de chacun. C’est un sacré Viking, qui n’a pas de filtre, et d’une séduction sans pareille, avec un esprit sexuel très développé qui le titille tout le temps ! Ce spécimen réchauffe l’air islandais sans problème !


Comme toujours, cette auteure façonne des personnages tout en profondeur, qui méritent qu’on brise la glace, qu’on gratte le givre. En se poussant mutuellement dans leur retranchement, ils vont s’apporter du réconfort, se respecter. Ils ont en commun de se cacher derrière une façade, masquant leur grand cœur, leur bonté d’âme, leur sensibilité, pour se protéger. Elles vont poindre petit à petit, de la meilleure des façons grâce à la plume d’Isabelle qui rend chaque moment intense, avec une pointe d’humour, et une tension sexuelle qui crépite, grandit …


J’ai apprécié découvrir toutes les facettes de Lauritz et Jules, grâce à chacune de leurs sorties, de leurs excursions. Et puis, les entourer d’autant d’amour avec la famille du frère ainé Mathéus, c’est encore plus prenant dans l’ambiance. Les ados de cette famille sont terribles, et apportent la touche décalée mais tellement réelle aussi.

Ce décompte, avec le calendrier de l’avent islandais en ayant les explications des croyances sur les lutins farceurs, ajoute la touche supplémentaire au folklore.


Une bien belle romance de Noël qui sort des sentiers battus, qui touche nos âmes, emporte notre cœur sur cette île hostile mais qui sait accueillir, partager cet esprit de Noël, de convivialité et d’amour.




25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout