• valou

Kalliopée, Le tribut d'une épouse - Tome 2 - Koko Nhan




Je remercie les éditions Black Ink Pour ce service presse.


Comme pour le premier tome il ne s’agit pas d’une découverte, puisque j’ai déjà lu le deuxième tome dans sa première édition.


A l’issue du premier opus, on avait laissé Kalliopée, déterminée, prête à épouse Karel malgré ce qu’elle a subi. Pour cette suite, le sous-titre est particulièrement bien choisi : "le tribut d’une épouse"…Il illustre parfaitement la condition des femmes mariées dans cette société particulièrement injuste. Si ce tome nous offre des aventures en dehors du royaume de Lapisia, il fait aussi la part belle à la romance qui se joue entre la princesse et son futur époux.


Il y a tant d’obstacles devant eux. Karel est partagé entre l’amour très fort qu’il éprouve pour sa belle. Kalliopée est totalement éprise de lui, mais ne veut pour autant pas renoncer à ses rêves d’égalité entre les genres. Entre désir, passion brute et prise de tête, la vie du jeune couple n’est pas de tout repos. Entêtés, ils éprouvent du mal à communiquer sans se disputer…pour autant ils arrivent toujours à trouver un terrain d’entente sur l’oreiller. L’auteure nous offre d’ailleurs de très belles scènes intimes, qui assoient les sentiments très puissants que ces deux là partagent.


Les enjeux stratégiques et politiques, combinés aux sombres desseins de Xerios, plus fou que jamais, poussent Kalliopée et Karel à se méfier de tout et de tout le monde. La princesse endure tant encore dans ce tome…Elle fait preuve d’une force incroyable pour supporter ce qui lui arrive. Elle est capable de subir pour éviter qu’une guerre ne se déclare. Profondément altruiste, cette femme force le respect et démontre qu’elle est bien plus brave que de nombreux hommes.


Le sort des femmes et leurs droits bafoués sont largement abordés ici. Certains personnages sont dans des situations ignobles. A l’instar de Kalliopée, en tant que lectrice on a envie de les aider et de les secourir, mais nous sommes impuissantes, comme elle.

J’ai trouvé que ce second tome est un cran au-dessus du précédent. En filigrane, l’auteure construit le destin de la princesse et montre la manière dont elle pourrait devenir une souveraine qui impulsera profondément le changement dans la société. J’ai aimé lire l’évolution de la relation entre Kalliopée et Karel. Va-t-il trouver le courage de briser ses chaînes pour l’amour de sa femme? La puissance de leur amour est belle à lire, même si elle pourrait les mener à leur destruction.


Cette histoire est passionnante de bout en bout. Elle se dévore. Je n’ai eu aucun mal à replonger dans l’histoire. Koko Nhan décrit sans lourdeur les différentes scènes, si bien qu’on s’y projette sans peine. Là aussi, j’ai l’impression de suivre une série…en la lisant (voyez le concept ?). Les rebondissements s’enchainent, les faux semblants aussi, les personnages secondaires ont une très grande importance dans le récit. La trame est vraiment menée tambours battants.


J’aime lire des romances dans lesquelles la force et la fragilité du personnage féminin principal est mise en exergue: ici je suis servie. Je salue le travail de l’auteure qui est remarquable pour avoir donner vie à une telle histoire. Au moment où j’écris ses mots je suis plongée dans le troisième et dernier tome de cette saga. Je vous donne donc RDV la semaine prochaine pour connaitre mon avis sur le Tome 3 : Le dilemme d’une reine qui sera disponible à partir du 21 janvier.





31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout