top of page
  • Photo du rédacteurvalou

L'héritier des Doyle - Erin Graham




Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse.


Il y avait un moment que je n’avais pas lu un roman d’Erin Graham. Elle fait partie des auteures que je suis les yeux fermés, dès qu’elle publie une nouvelle histoire. Aussi, bien que les romances de campus ne soient pas mes préférées, je me suis plongée sans hésitation dans « L’héritier des Doyle ».


On fait donc la connaissance d’Ayla, une jeune femme de 20 ans qui porte sa famille à bout de bras. Passionnée et douée par la couture, elle essaye de maintenir à flot ses proches comme elle le peut. Pourtant, malgré sa ténacité, son courage et sa persévérance, s’en est trop pour elle…La voilà au bord d’une falaise, au milieu de ce paysage sauvage de l’Ecosse, prête à faire le grand saut…Mais c’est sans compter sur la présence impromptue d’Ian qui va l’empêcher de commettre l’irréparable…


Quand ces deux-là se recroisent sur le campus, l’un comme l’autre sait que plus rien ne sera comme avant, d’autant plus qu’Ayla est une McKenty et Ian un Doyle, et que ces deux familles se font la guerre depuis des années…


Il est question ici d’histoires de famille, celle qui peut autant vous détruire que vous chérir. Il est question d’évidence et de premières fois et il est aussi question d’émancipation et de liberté.

Malgré leur jeune âge, j’ai beaucoup aimé la personnalité d’Ayla et Ian. Ils sont tous les deux très touchants. Chacun vit avec sa douleur familiale enfouie. Leurs joutes verbales sont géniales à lire. Ils ne mâchent pas leurs mots. Ayla résiste et Ian provoque. Entre eux, c’est une évidence bien sûr, mais Ayla va freiner des quatre fers, engluée et imprégnée malgré elle, dans des conflits de clan.


Ian ne baisse pas les bras, Ayla l’attire et l’intrigue. Il va faire preuve d’une sacrée endurance pour tenter de l’approcher. Il mérite une mention spéciale, parce qu’il va se montrer si tendre avec Ayla tout en la bousculant comme il faut. La jeune femme le magnétise à tel point qu’il ne voit plus qu’elle. La construction de leur amour, la tension qui les anime et la passion qui les consume, en font un couple vraiment très attachant, addictif à lire.


Ajouter à cela des personnages secondaires vraiment intéressants, je pense notamment à la fratrie détonante d’Ayla, à l’odieuse Rose, au Granda d’Ian, à son père, ainsi qu’à leurs amis respectifs. Chacun apporte un petit plus à la trame, tantôt drôle, tantôt poignant, tantôt révoltant.


Le tout est accompagné par la description des paysages somptueux des Highlands, des falaises abruptes qui constituent presque un personnage à part entière et à la cabane d’Ayla qui m’a parue être un cocon si réconfortant.


J’ai donc passé un très joli moment livresque. Les chapitres sont nombreux mais courts, ce qui fait qu’ils s’enchainent sans difficulté, ce alors que le livre est un joli petit pavé. Le talent d’Erin n’est plus à démonter, et encore une fois elle a su me cueillir et m’accrocher, d’autant plus qu’elle soigne toujours la fin de ses romans, nous offrant ici des épilogues hyper plaisants.


Je vous conseille de lire cette belle romance pour une immersion au cœur des Highlands qui vous donnera envie de voyager et de tomber sur un Ian au détour de votre balade le long des falaises…





23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page