• Chasing Romance

Le baiser mortel du prince - Khéméia B



Nous remercions les Editions Black Ink pour ce Service de Presse.



J’avais hâte de lire cette histoire qui promettait beaucoup.


C’est la première fois que je lis la plume de Khéméia B. et je dois dire que je suis charmée.

Tout d’abord, parce que je trouve la construction de sa trame brillante, teintée de mystère et sulfureuse, elle nous entraine dans les dédales du manoir de Varlam…Qui est-il ? Pourquoi agit-il ainsi, quelle est son histoire ? Toutes ses questions se posent légitimement à nous et l’auteure, à travers le personnage tourmenté d’Anna, nous distille des informations au compte-goutte.


Anna est fragilisée par sa dernière mission qui a sacrément ébranlé sa confiance en elle. Elle est aussi très fébrile face au magnétisme de Varlam. La première partie du roman me fait penser à un huis-clos oppressant et profondément sensuel et érotique. Anna est attirée par le mal que représente Varlam. Le rapport de force qui en découle entre eux est vraiment intéressant. Leur relation qui s’instaure est dérangeante, malsaine et pourtant j’ai été totalement captivée par la manière dont Varlam manipule Anna, ainsi que par la façon dont celle-ci y répond.


J’ai aimé la manière dont la seconde partie du roman arrive, qui inverse les points de vue des personnages et permet de comprendre l'histoire via un autre prisme. L’ensemble est vraiment bien ficelé et devient touchant. C’est sombre à l’image de la complexité de la personnalité des héros. Cette dark romance psychologique vous donnera chaud à n’en pas douter. Pour ma part, elle m’a totalement happée et captivée. La plume de Khéméia est ensorcelante et la psychologie de ses personnages est finement décortiquée.


C’est malsain et beau à la fois, c’est dur et doux aussi. Souvent en romance, rien n’est tout noir ou tout blanc. C’est la frontière entre ces deux couleurs qui est intéressante à étudier. Et bien c’est exactement ce qu’a fait l’auteure et "Le baiser mortel du prince" en est la parfaite illustration, j'ai été vraiment conquise!








« Le baiser mortel du prince » est une dark psychologique qui vous plongera au cœur d’un duo hors norme.


Je ne m’attendais pas à une telle histoire. L’auteure réussit à rendre son histoire intrigante quasiment tout le livre, accrochant la curiosité du lecteur. On avance dans la trame au rythme de l’héroïne sur les deux tiers de cette romance, avec beaucoup de mystères, même s’il y a quelques points de vue de Varlam, le héros. On sent tout le travail psychologique du héros, ainsi que tout ce qui agite Anna, l’héroïne, avec une ambiance sulfureuse, presque parfois voyeuriste. Il y a une liberté de mœurs, sans jugement mais Anna fait part de ses difficultés, de ses attirances, de ses soupçons, sensations, tout comme de ses craintes, dégoûts, colères et rancœurs. Les sentiments sont exacerbés par un huis clos qui peut déranger.


Pour ma part, ce n’est nullement, la qualité de l’écriture, si précise dans l’ambiance et les personnages, ni cette trame ingénieuse de l’auteure qui m’ont posé soucis. C’est vraiment très personnel, car la langueur psychologique dans laquelle se plonge l’héroïne m’a dérangée. Et pourtant, elle n’est pas une jeune naïve, elle combative par moments mais l’attraction avec Varlam pose des soucis d’éthique, de normalité, de moralité. J’ai eu cette impression qu’il n’y a pas vraiment d’action entre les personnages principaux, alors que pas du tout et je le reconnais que tout est dans les non-dits, les jeux de regard, les émotions. Mais il m’a manqué plus d’action entre eux, que j’ai eu dans le dernier tiers du livre. A partir de ce moment de l’histoire, on cerne mieux Varlam et on peut s’y attacher, un peu hein, car ces méthodes sont borderlines. On sent l’évolution de chacun, les enjeux.

Donc c’est un ressenti en demi-teinte qui est vraiment personnel, et qui ne remet pas en cause le travail remarquable de l’auteure.


C’est une histoire assez audacieuse, très bien écrite qui mêle la psychologie, qui poussent les héros dans leur retranchement et leurs convictions. J’ai un mal à fou à noter ce livre (Il pourrait avoir la black ink note pour son esprit complètement dark comme l’assume très bien la maison d’édition), je suis complètement partagée entre mes impressions et la reconnaissance de toutes les qualités de l’auteure avec cette romance.




25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout