• Jouly

Le roi de carreau -Renée Rose


Je remercie Laure Valentin pour ce Service de Presse.


« Roi de carreau » est une romance érotique plutôt soft.


On entre dans le milieu de la mafia, mais pas le plus brut, ni le plus dur, version Casinon à Las Vegas. Nico Falcone a des méthodes d’intimidation, la paranoïa d’un mafieux mais n’est pas le plus, car Sondra en fera les frais dès le début de l’histoire, quelle rencontre des plus humiliantes. C’est un homme Alpha, sans filtre avec des pensées très portées sur le sexe, notamment les atouts de Sondra, qu’elle ne met spécialement pas en valeur.


L’auteure fait alterner les points de vue, de sorte qu’on ressent toute la tension sexuelle qui crépite entre les deux héros, l’un avec des pensées plus que lubriques, et l’autre qui découvre l’intensité de relations débridées. Surtout avec un homme comme Nico, qui sait ce qu’il veut et comment il veut, elle en devient très vite sa propriété !

J’aurai aimé avoir un homme un peu plus torturé, à vif venant d’une vieille famille mafieuse de Chicago.


Lui sait qu’avec son statut, il a beau être attiré par elle, ce n’est pas possible, dangereux… Mais l’attirance est trop forte… Et elle a parfaitement conscience que Nico n’est pas un homme pour elle… Pourtant l’alchimie, l’attraction sera plus forte !

L’héroïne est très étonnante d’ailleurs a succombé à ses désirs assez vite, vu son passé et l’homme à qui elle à faire…


C’est une romance qui a des scènes bien explicites, très hot où les sens et le désir contrôle leur action plus que leur raison.


C’est une romance plutôt classique dans sa trame, l’héroïne qui se redécouvre, apprivoise le mafieux plutôt méfiant, mais des plus terrifiants non plus. On passe un bon moment tout en ayant bien conscience du déroulé que va prendre l’histoire. C’est une plume assez efficace qui emmène le lecteur directement dans le vif du sujet, sans surprise, ce qui en fait une lecture plaisante et rapide, assez hot !



17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout