• valou

Night Club Boss - Théo Lemattre






Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse.


Je ne connaissais pas la plume de Théo LEMATTRE, le pitch de son roman étant très tentant, je me suis donc plongée dans son univers.


Je dois avouer que ma lecture fut assez laborieuse malheureusement. J’ai eu du mal à m’attacher au personnage de Bianca dans la première partie du roman. Elle est certes drôle et n’a pas sa langue dans sa poche, mais j’ai eu du mal à éprouver de l’affection pour elle. Parfois, je trouve qu’elle tombe un peu dans le cliché (Bianca et Théo semblent avoir un problème avec la Bretagne, par deux fois ma région natale est citée de manière peu élogieuse, la faute à la pluie que voulez-vous 😊 ). Blogueuse de son état, elle partage une colocation avec Marie-Constance et Simon, ses meilleurs amis. Son histoire d’amour avec Christian prend brutalement fin, alors qu’elle pensait avoir trouvé l’homme de sa vie, elle va rencontrer le mystérieux Rafael. Sa vie va alors prendre une autre tournure, et ma lecture aussi.


A partir du moment où Rafael entre dans la danse, la trame m’a accrochée. La non-relation qui éclot entre ces deux-là, entre désir et passion, est intriguante. On se demande où cela va les mener. Sexe et jeu, défiance, non-dits, désir et plaisir, voilà le joli programme que Bianca et Rafael se sont concoctés. Ce moment du roman est plaisant, d’autant plus qu’il amorce un côté plus « romantic suspens » pour la seconde partie de l’histoire.


Le don particulier de Rafael est original et apporte un plus à l’ensemble du roman, comme un soupçon de magie. Son passé sème le trouble et permet aussi de relancer le récit. Il va faire en sorte que les protagonistes voyagent du sud de la France à Malaga en Espagne, presque en mode road trip pour Bianca. Ce moment de l'histoire est vraiment plaisant à lire, toujours entretenu par le suspens concernant le personnage de Rafael. Le mystère autour de cet homme est la clé de cette romance à mon sens.

Au niveau de la narration, on sent que la plume de Théo est maitrisée, auteur prolifique il n’en est pas à son coup d’essai. J’ai apprécié notamment, le chapitre 19 qui propose un point de vue simultané de Bianca et Rafael. Ce n’est pas souvent le cas dans les romances et je trouve que cela dynamise le chapitre concerné.


Malheureusement, l’ensemble m’a paru inégal, alternant des moments vraiment addictifs et d’autre parfois tirés par les cheveux, comme si une sorte d’équilibre n’était pas atteint. L’intensité partagée par Bianca et Rafael est certes au RDV: c’est aussi ce que l’on aime dans la romance. Sur ce point c'est réussi. Mais il m’a manqué quelque chose, un p'tit truc en plus, pour que j’adhère totalement à l’ensemble de la trame.






35 vues0 commentaire