top of page
  • Photo du rédacteurvalou

North Soul, 1.Désillusion - Manon Donaldson





Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse.


Je dois avouer qu’au départ je ne savais pas trop à quoi m’attendre en plongeant dans « North Soul ». Mais puisque Manon est aux commandes, je me suis laissée tenter !


D’emblée, je peux vous dire que j’ai passé un moment de lecture incroyable ! Selon moi il s’agit d’une véritable épopée romanesque. J’ai été totalement happée par cette histoire de bout en bout, pressée à chaque fois de m’y replonger.


Etonnamment je ne suis pas une inconditionnelle de romance historique. Mais là, j’ai voyagé aux côtés de Breena, voguant avec elle, entre découvertes et horreurs…Comment ne pas s’attacher à cette héroïne, un brin naïve, éduquée dans une noblesse qui baigne dans un archaïsme dogmatique, dans lequel la femme n’a pas de droits…


Je me suis donc attachée à elle, comme je le disais, parce que ce qu’elle va traverser m’a émue aux larmes à plusieurs reprises !! Cruauté et barbarie au programme… Mon dieu !

Je crois que j’ai été très séduite par cette histoire, parce que c’est le choc des cultures entre la comtesse Breena, femme opprimée, et Tov Eriksson, viking de son état, bien plus libre d’esprit.


Manon sait écrire des personnages masculins très forts, emplis de testostérone, mais dans le bon sens du terme. A l’image de Dante dans les Steel Brothers, ici elle nous offre tout ce qu’on pourrait imaginer d’un viking et bien plus encore, en la personne de Tov. Le viking est charismatique, séducteur, incandescent , loyal et particulièrement sexy, il faut bien le dire! Il a une manière bien à lui de confronter Breena face à ses contradictions. Il la bouscule, la chamboule et fait valser ses certitudes et ses croyances.


J’ai adoré la façon dont il est très rapidement comme magnétisé à la jeune femme. Au plus profond de lui-même, elle lui appartient, c’est sa femme même si elle lui est interdite. Il cherche sans cesse à la protéger et surtout, choses rare pour l'époque, il la respecte et ne cherche en aucune manière à la contraindre. J’ai adoré cet aspect de leur relation qui se construit peu à peu, entre tensions en tout genre.


Leur manière de raisonner s’oppose, mais leurs corps essayent désespérément de fusionner. J’aime les romances contrariées, qui ne devraient pas être et qui pour autant sont très puissantes, si intenses!

Leur histoire en devient épique et mémorable.


C’est sexy, addictif, terrible, très dur à certains moments, révoltant à d’autres. Breena va apprendre à ses dépens, dans la douleur. On suppose qu'elle pourrait passer de comtesse à guerrière, j'ai hâte de voir cette transition s'enclencher. Certains personnages secondaires sont abjects et m'ont fait éprouver de la colère, d'autres sont attachants, je pense notamment à Dita et à Rurik. Il me tarde de découvrir la suite. C'est très dur de ne pas pouvoir enchainer avec la suite des aventures de Bree et Tov.


Une chose est certaine, j'ai eu un coup de cœur inattendu pour ce premier opus!!!





28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page