• valou

Nos Âmes Louves, Tome 2: Jusqu'à l'aube




Je remercie les éditions Black Ink pour ce service.


Après le cliffhanger de dingue de la fin du Tome 1, Juliette reprend sa trame là où elle s’est arrêtée. D’emblée le lecteur est plongé dans une sacrée frénésie, les rebondissements s’enchaînent, des évènements auxquels nous ne pouvions pas nous attendre surviennent et nous happent littéralement.


Alors que le premier tome posait les jalons d’une histoire empreinte de mythologie et de magie, cette suite est menée tambours battants, on ne s’ennuie pas une seule seconde. L’auteure maitrise à la perfection les scènes d’actions. La description des combats de loups est telle que l’on éprouve aucune difficulté à imaginer les scènes que nous lisons. La magie prend toute sa place également et donne à lire de jolis moments.


Freya se posera un peu moins de questions existentielles que dans la première partie et sera dans l’action pure et dure. Il est aussi plaisant de la découvrir ainsi. Bien sûr, elle se montre toujours aussi tenace, combative et déterminée à éviter par tous les moyens possibles à sa disposition pour que le Ragnarök ne s’ouvre sur la terre.


Les chapitres défilent sans qu’on ne voit le temps passer, tenu en haleine par les différents évènements qui s’enchaînent ainsi que par des révélations qui laissent le lecteur bouche bée. Si le premier opus faisait la part belle au triangle amoureux formée par Freya, Caïn et Lev, la suite se centre davantage sur ce qui se joue entre la belle demi-louve et Lev. La romance en tant que telle est donc plus présente, comme dans le premier tome et c'est ce que j'attendais. Les sentiments très forts partagés par ces deux personnages, imprégnés l’un de l’autre, sont beaux et touchants. Juliette met en avant la manière dont le sentiment d’amour puissant et absolu peut galvaniser ceux qui le ressentent, pour leur permettre d’accomplir leur destinée. On lit leur aura se mélanger, avec plaisir, on les voit évoluer l’un à côté de l’autre, de plus en plus forts. Il se pourrait bien que grâce à cela, Freya découvre vraiment qui elle est et ce qui elle souhaite être véritablement au plus profond d’elle-même.

Les 2 tomes sont bien différents l’un de l’autre, ce qui est très plaisant. C’est la première fois que je lisais une histoire de loups et je dois dire que l’axe de la trame centré sur la vie des meutes, le passage de la forme humaine à la forme lupine, m’a plu. Il faut reconnaitre que la plume de Juliette est hyper affutée pour conter de la bit-lit.


L’auteure rend hommage à travers cette duologie à la mythologie scandinave, chère à son cœur. Le choix est audacieux, car le lecteur n’a pas forcément une notion de ces histoires, outre la très libre adaptation des récits estampillés Marvel. Néanmoins, à certains moments du récit, j’ai trouvé que la part offerte au mythe m’a parfois un peu perdue, trouvant que les passages qui lui sont consacrés trop nombreux, prenant le pas sur la romance en tant que telle. Je suis consciente, cependant, que c’est un choix volontaire de la part de Juliette.

Les fans du genre seront donc totalement conquis par cette suite, entre rebondissements, suspens, survie, magie, et amour éternel.




12 vues0 commentaire