• valou

Stolen Life - Cécilia Armand







Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse.


Dois-je rappeler l'immense coup au cœur que j'ai eu en lisant "Dear Death Fractures"? Certes, cette fois-ci Cécilia écrit en solo, sans Marjorie Khous, mais j'ai tout de suite été pressée de retrouver sa plume pour faire la connaissance d'Elliott et Sariel.


Construite en trois partie cette romance M/M m'a totalement happée. Comment rester insensible face à ces deux personnages hors du commun? Impossible pour moi! Le côté solaire d'Elliott et celui ravagé de Sariel se conjuguent à merveille. Pourtant au départ, rien ne pouvait présager l'immensité et la fulgurance de leur amour. J'ai immédiatement accroché avec cette intensité, et à la fois intriguée par le mystère du traumatisme de Sariel.


La plume de Cécilia est poétique et si agréable à lire. Associée au parallèle avec "Le Petit Prince" de Saint Exupéry et au côté éphémère de la relation entre Sari et Elli, elle m'a bouleversée.


Dans la première partie du roman Elliott apprivoise Sariel. Dans la seconde, leurs ombres et leurs lumières se conjuguent au gré des hauts et des bas de leur amour. J'ai aimé lire la manière dont la joie de vivre d'Elliott s'éteint petit à petit, alors que la lumière de Sariel semble s'éveiller à son contact. La troisième partie m'a achevée et elle est à la fois une délivrance pour les personnages.


Vous dire que j'ai vibré pour cette histoire est un euphémisme. La personnalité de l'un et de l'autre est rudement bien écrite. Je me suis attachée à eux, à la manière dont Elliott soutient Sari quoiqu'il advienne, alors que les démons de celui-ci font tout pour le rattraper.

Il y a de la violence entre eux, verbale souvent, physique parfois d'une certaine manière. Mais mon dieu qu'est-ce qu'ils s'aiment ces deux-là! Pas de doute Cecilia sait écrire l'amour avec un grand A.


"Stolen Life" c'est l'histoire d'une enfance, que dis-je, d'une vie volée, arrachée, que rien n'a épargné. Seules des âmes sœurs peuvent réparer et résister aux affres du passé. Si Sari s'autodétruit, Elli essaye de le ramener à la vie. Ils deviennent finalement la drogue de l'un et de l'autre, d'une certaine manière.

L'émotion est palpable tout au long du roman, bercée par une playlist de choix qui illustre à la perfection leur amour.


Attendez vous à ressentir des tas de sentiments en découvrant cette histoire. Elle se dévore car vous n'avez pas le choix de faire autrement de toutes façons. J'ai été séduite par la dévotion d'Elliott et si touchée par le désespoir de Sariel. Les personnages secondaires ont leur importance: la douceur d'Hélène, la retenue de John ou encore la tendresse de Lou...


Je me souviendrais longtemps de cette histoire, elle a marqué mon esprit assurément. Je serai au RDV pour le prochain opus de Cécilia, elle m'a rendue accro à sa plume (c'est malin ça!).





58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout