• valou

The Drunken Bastards, La Môme, Tome 1 - Lianne Bay




Je remercie Lianne Bay pour m’avoir proposée de lire et chroniquer son roman.

Je lis régulièrement des romances de bikers. Du coup, lorsque j’en lis une nouvelle, j’ai toujours un petit moment d’appréhension en la commençant en me demandant ce qu’elle va apporter de nouveau dans ce genre.


L’auteure nous embarque en Irlande, au cœur de East End, quartier populaire d’une petite ville côtière. Très vite j’ai été touchée par le personnage de Jersey « Jee ». Elle est à la fois courageuse, désespérée, téméraire, qui essaye de se sortir comme elle peut du bourbier dans lequel elle est engluée. Alors qu’elle vivait à Dublin, la voilà de retour dans le quartier de son enfance, là où son père, Bush, a été tué 8 ans plus tôt...


Très vite, cachée derrière des vêtements masculins, la tignasse rousse réunie sous une casquette gavroche, Jee croise la route des Drunken Bastards et plus particulièrement celle de Hunter, ex-détenu, la rage au cœur et au corps. L’auteure a particulièrement bien soigné ces deux personnages. Le sergent des Drunken, est une armoire à glace. Féroce, sauvage et respecté, il impressionne tant par sa posture et que par sa personnalité. «Animal l’animal ! » : c’est le moins qu’on puisse dire !

De toutes les romances de Bikers que j’ai lues jusqu’ici, Hunter est probablement un des motards les plus bruts et enragés. Très vite il va avoir à cœur de protéger Jee, celle que tout le monde surnome « La môme ». Mais elle ne va pas lui rendre la tâche facile, lui tenant tête et refusant son côté très paternaliste, voire infantilisant. Les clashs sont nombreux entre eux faisant monter inexorablement une sacrée tension, à mi-chemin entre la colère et le désir. Petit à petit l’auteure oppose ces deux personnages qui finalement se ressemblent bien plus qu’il n’y parait…


J’ai aimé la manière dont la trame devient de plus en plus addictive. Il y a un bon équilibre entre le côté romance et le côté thriller de l’histoire. On a le palpitant qui s’échauffe tant Jee prend des risques inconsidérés. On a le sentiment que la situation peut basculer d’un moment à l’autre. La plume de l’auteur, que je ne connaissais pas, est vraiment très agréable à lire. Le roman est dense, les passages narratifs sont nombreux et certains auraient pu être allégés de dialogues, mais cela ne gâche absolument pas le plaisir livresque.


Certaines scènes sont vraiment bien construites, je pense notamment à celle de la salle de bain, lorsque Jersey a pris de l’opium et que Hunter la surprend : la sensualité de cette scène est tellement intense ! Je pense aussi à celle où Jee se retrouve humiliée alors qu’elle porte une robe de satin rouge, ce qu’elle ressent est si terrible et poignant à la fois, tant l’auteure a réussi à parfaitement retranscrire le mal-être de la jeune femme à ce moment-là. J’ai été à la fois révoltée et touchée à la lecture de cet instant.

J’ai donc passé un très bon moment en compagnie des Drunken, charmée par leur histoire, les conflits et les combats qui les animent. Lianne amorce tout en douceur le second tome de sa saga, avec Pepper et Raptor, personnage mystérieux qui promet d’être très intéressant!

Dans ce premier opus, tous les ingrédients sont réunis pour vous faire passer un bon moment bourré de testostérone, de suspens, d’action et de passion.





31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout