• Jouly

The Rebel Sinners - Clara Nové



Je remercie les Editions Addictives pour ce Service de Presse.



« The Rebel Sinners » est une romance New Adult dans le monde musical avec une forte sensibilité.


L’auteure réussit à toucher beaucoup de sujets dont celui de la maladie sans en faire l'unique sujet de son histoire. C’est présent et important mais pas larmoyant à souhait.


Pour celle qui déteste ce genre de thématique, je trouve que l’auteure a su l’aborder et le traiter de façon simple, authentique sans trop en faire. Mais je pourrai comprendre celle que ça rebute, ce qui est bien c’est que vous le savez dès le résumé, donc aucune surprise.


De plus, les héros sont vraiment intéressants, et sortent des cadres préconçues de romances de rocker. Charlie le héros, est un homme avec ses failles, qu’il n’arrive pas vraiment à gérer. Mais il ne fait pas partie de ses personnages masculin, musicien, complètement torturé au point de faire du mal gratuitement à celle qui l’attire. Il saura être touché et reconnaissant de tout ce que la présence de Lucille et son frère lui apportent. Ils vont se porter mutuellement, avec parfois des maladresses mais ce n’est jamais intentionnel.


Lucille est un personnage féminin admirable, d’une bonté d’âme et d’un altruisme débordant, sans être naïve non plus. Elle aime au-delà du raisonnable son frère, dans un contexte presque inapproprié trouve le temps de soutenir un autre homme.


L’auteure a façonné vraiment de beaux personnages menant sa trame de façon maligne et dynamique. Ce qui donne un ensemble émouvant, sans que la tristesse prédomine, tous les personnages même les secondaires y sont partie prenante, apportant une touche légère, de fantaisie.


C’est un amour doux, naturel qui transcende et fait se transcender, permettant de supporter l’inévitable.


J’ai dévoré cette romance, découvrant la plume de Clara Nove avec plaisir, elle est extrêmement précise dans les émotions de ses personnages, ce qui prend le lecteur rapide par les sentiments.

Pour celles aiment les romances de musiciens allez-y, et celle qui redoute la maladie, je dirai que l’auteure reste juste, pudique ce qui permet de ne pas trop mal vivre les moments difficiles.






15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout