• Jouly

Un Noël presque noir - Sophie Tremblay



Je remercie Stories by Fyctia pour ce Service de Presse.


« Un Noël presque noir », une romance contemporaine, presque une slowburn de Noel québécoise.


Une héroïne très grincheuse au départ, je dirai presque une « grinch » pas très avenante, ni attachante, malgré son passé par rapport à Noël qui explique son attitude envers cette fête. Mais elle en est au point de repousser tout être, même un homme lorsqu’il l’aborde de manière normale dans le quotidien.

Elle a eu du mal à me faire rentrer dans son histoire, au début, qui pourtant est touchante.

Quant au héros, Thomas lui est extrêmement touchant dans sa solitude, et son besoin de relation sociale, qui l’effraie d’un autre côté. C’est un jeune homme très sensible et attachant, qui est maladroit dans son contact avec autrui et surtout la gent féminine.

Sa rencontre avec Béatrice va permettre un revirement et de dévoiler une facette plus empathique et drôle de la jeune fille.


L’histoire se déroule au Québec et on retrouve des expressions et vocabulaire de cette région que j’adore qui peuvent dérouter. Surtout qu’il n’y a pas de saut de pages ou de liens qui permettent de relier les mots dans le corps du texte à la liste de définition qui est à la fin, en tout cas dans ma version. J’espère que ce n’est pas le cas dans la version numérique achetée, car je trouverai ça drôlement dommage.

Cette auteure nous fait partager le Noël dans une famille aimante, qui aime cette fête et la partager avec ses proches.


Sophie Tremblay aborde des thématiques qui sont peu communes, mais qui à mon sens sont un peu survolées sur certains aspects. On a bien le ressenti de Thomas face à ce qui lui est arrivé (dont je vous laisse le découvrir), l’ambivalence entre la culpabilité, l’humiliation, la trahison et la colère. Pourtant le pan de la reconstruction à part l’exil à Montréal et sa discussion avec ses parents, c’est un peu rapide à mon goût. Il mélange les fêtes et ce besoin de tout résoudre en un temps très court. Même vis-à-vis de son frère on n’en saura pas plus.


J’ai apprécié que tout ne revira pas, au moment du dénouement et que chacun prend le temps d’emprunter le chemin qui lui convient pour l’avenir.


Je suis mitigée sur cette lecture, certains aspects sont agréables, le héros, le lieu, mais d’autres m’ont moins plus, comme le côté très bourru de Béatrice au début de la romance, et une tendance très narrative. Mais celles qui aiment les romances de Noël aux thématiques un peu nouvelles, avec un héros timide, émouvant et d’une sensibilité et d’une gentille sans failles vous serez servie, préparez votre chocolat chaud !



11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout