• valou

Alba - Charlotte Pastoret




Comme je suis contente de retrouver la plume de Charlotte Pastoret! Totalement fan de sa saga « ParadoXe » que j’ai dévoré et qui fera toujours partie de mon top 10 en romance, j’ai été attirée par le pitch de « Alba » que je pourrais qualifier de romance contemporaine sombre. Ce n’est pas une dark romance, ni une romance érotique, genres auxquels l’auteure m’a habituée, mais elle nous offre ici un roman audacieux.


J’ai aimé la façon dont Charlotte a tissé sa trame autour du personnage central, Alba, jeune femme de 24 ans, au passé adolescent très tourmenté. Alors qu'elle va intégrer une colocation de 3 garçons, elle va vite se rendre compte que deux d’entre eux lui ont fait vivre l’enfer alors qu’elle n’avait que 14 ans. Décidée et déterminée (surtout) à se venger, elle va tout mettre en œuvre pour les faire payer…


Ce roman est totalement d’actualité. On parle de plus en plus de harcèlement scolaire dans les médias parce qu'il est de plus en plus présent dans les établissements scolaires. La violence tant psychologique que physique ne semble plus avoir de limite. Ici plus on avance dans le récit, plus on découvre le calvaire enduré par la jeune Alba, mal dans sa peau au collège. Sous forme de flashback, l’auteure nous dévoile petit à petit le sadisme et la cruauté dont ont fait preuve Bastian et Rani alors qu’ils n’avaient que 15 ans…


Je vous disais plus haut que c’est un roman audacieux, car l’auteure pousse son héroïne à aller loin, vraiment très loin dans sa vengeance. Encore une fois Charlotte Pastoret nous offre un récit qui n’est absolument pas dichotomique. Certains personnages nous paraissent abjectes. Disons qu’ils ne sont pas forcément pardonnables mais ont des circonstances atténuantes... Alba de son côté a tant subi, qu’elle est devenue une tout autre femme, prête à assumer ses actes pour mener à bien sa vendetta, pour fermer à tout jamais cette période si sombre de sa vie. Parfois, je me suis dit «waouh Alba tu ne vas pas faire ça?!?!»


La plume de Charlotte est ainsi : elle malmène ses personnages, nous avec, et étudie avec finesse le comportement humain, dans ce qu’il a de plus tordu. Bien sûr, la romance a toujours sa place dans ses romans, « Alba » ne fait pas exception à la règle. J’ai aimé que Kamran soit un personnage presque secondaire au début du roman, comme une sorte de «troisième œil» qui ne s’exprime pas mais voit tout ce qu’il se passe. On est en droit de se demander s’il permettra à Alba de trouver la paix avec elle-même et d’aller de l’avant, en laissant son adolescence derrière elle…Mais comment faire lorsque, à cet âge si charnière de la vie, votre confiance en vous a été réduite à néant…


Je vous recommande vivement de lire ce roman. C’est presque une sorte de huis-clos au sein de cette coloc’ où les faux-semblants règnent en maitre. Alba parviendra-t-elle à mener à bien sa vengeance sans y laisser des plumes ? A vous de juger…






13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout