top of page
  • Photo du rédacteurvalou

Angel's Bastards - Manon Donaldson




Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse.


J’aime les romances de bikers et j’aime la plume de Manon, dans le domaine, elle a largement fait ses preuves ! Si j’adore quand elle associe son talent à celui de Totaime (inutile de préciser combien j’ai surkiffé « A l’encre de mon obsession » et « Mission Haute Tentation »), je suis ravie de la retrouver en solo.


Ici Manon n’a pas fait dans la demi-mesure, en nous offrant une romance très sombre, relativement violente, voire sanglante. Bienvenue chez les Angel’s Bastards…


J’ai retrouvé dans ce one shot, ce qui m’avait faite brûler chez les Steel Brothers : à savoir l’intensité qui déboule à chaque chapitre. Comment ne pas m’attacher à Adeline, elle a quelque chose dans son incroyable force de vivre qui m’a rappelé Ivy. Addy a plus que souffert, et encore le mot est faible. En couple avec l’abject Christopher, elle tente de fuir son passé traumatique en la personne de Casey. Alors qu’elle survit dans un quotidien fait d’humiliation et de devoirs, elle va rencontrer les Angel’s Bastards et se heurter à Xander Walsh.


Addy et Walsh c’est la lave et le feu. Ils ont quelque chose d’animal en eux. Ils ont un ennemi commun et vont tout faire pour l’atteindre. Ils foncent dans le tas, tête baissée...Ni l’un ni l’autre ne s’attendait à ça, pourtant entre eux c’est si passionnellement sexuel. Ces deux-là s’attirent, se clashent, se repoussent et recommencent cela à l’infini. C’est leur mode de fonctionnement : ils se provoquent, se cherchent et finissent par se trouver.


Vous l’aurez compris, Manon nous propose une trame menée tambours battants, en contrebalançant avec une slow burn. J’aurai clairement préféré qu’Addy et Walsh explosent en vol plus rapidement dans le récit: que voulez-vous le « slow burn »n’est pas mon trope préféré.


A travers quelques souvenirs, on découvre peu à peu l’histoire de l’un et de l’autre. Comment rester insensible au calvaire vécu par Adeline. J’ai aimé le message distillé à travers ce personnage qui force le respect et l’admiration.


Manon a écrit, à mon sens, un de ses meilleurs romans. Il s’agit d’une vraie romance de bikers. En préambule, l’auteure avertit le lectorat, ce qui me paraît très prudent, car si l’histoire d’amour est magnifique, passionnée et passionnelle, l’histoire de fond est âpre, dure et très violente. Ce livre contient un certain nombre de TW, mais elle vaut sacrément le coup d’être lue.


J’ai dévoré ce roman, dont la lecture est très vite devenue addictive, tant j’avais envie de découvrir le destin réservé aux personnages. Le couple formé par Addy et Walsh est d’une intensité à couper le souffle, à l’image de celui formé par Ivy et Dante chez les Steel. Il y a aussi de très beaux personnages secondaires, je pense notamment à Rose, qui elle aussi endure tant…


L’ensemble est jonché de rebondissements inattendus, de suspens, d’action, d’hémoglobine et de passion : quoi de mieux pour une histoire de bikers! Foncez découvrir les Angel’s Bastards...





35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page