• Jouly

Les étoiles, les hommes et MOON, Vol.2 - Eva Dupéa



Pour moi une lecture attendue, et un ressenti en demi-teinte, malheureusement.

J’étais ravi de retrouver les héros, de pouvoir connaître la suite de leurs aventures, allaient-ils se retrouver ? Comment ?


Dès les premiers chapitres, on retrouve la « Moon taciturne » du début de l’histoire, en pleine dépression, qui ne se remet pas des trahisons et en découvrira même d’autres. Qu’elle soit dans cet état d’esprit vu les circonstances c’est normal, pourtant elle ne va cesser d’être en introspection tout au long de ce second tome. Cette mélancolie, cette incertitude sur sentiments ainsi que les peurs qui l’habitent rendent ses descriptions un peu trop longues, et malheureusement un peu trop nombreuses. Cet aspect a freiné ma lecture car je ne suis pas friande du tout, du côté très narratif des histoires, je préfère le dialogue, et les échanges rythmés.


Certaines conversations avec Tom, personnage nouvellement arrivée, redynamiseront la première partie de cet opus, grâce à quelques scènes de lâcher prise. Il est charmant mais ne m'a pas convaincu, je suis de la "team Even" !

L’histoire prend également un nouveau souffle à New York, ville que j’adore et que je connais bien. On sent que l’auteure prend plaisir à la décrire, pour moi toujours un peu trop, peut-être que pour d’autres qui la connaissent moins apprécieront.


L’alchimie qui s'est créée dans le premier volet entre Éven et Moon, n’existe plus dans celui-ci, on a à peine des bribes. Cette révélation de chacun par l’autre, et cette connexion qui les sublimait m’a vraiment manquée. Le personnage de Moon est trop centré sur elle et sur les sentiments qui l’agitent en les décrivant constamment et longuement ce qui a rendu ma lecture plus laborieuse. Et puis j’avoue que, l’héroïne m’a agacée à réitérer les mêmes erreurs du passé, se mettre des barrières, se fixer des objectifs intenables, qu’elle finit par transgresser. Elle est d’un entêtement inutile puéril parfois, avec un côté un peu girouette.

Je m'attendais à ce qu'évent soit plus combattif et imposant dans ce second volet.

Lorsque l’auteure laisse place au dialogue entre Even et Moon, c’est beaucoup plus dynamique, avec du mordant et de la passion. On retrouve cette magie du premier tome, que j'ai aimé, où ils communiquent avec des mots, gestes et leur art. Ces passages sont très agréables à lire mais trop peu nombreux pour moi, même dans la seconde partie de ce livre.


Je ressors de ma lecture un peu déçue, mais malgré mon ressenti sur ce second livre que j’attendais, je suis curieuse de savoir ce que l’auteure réserve à ses héros pour la suite...



7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout