• Jouly

Les Tentations du coeur : Ennemis et Amants T.2 - Monica James


Cette histoire ne peut se lire, sans avoir lu le premier tome : « Les tourments du cœurs ». L’auteure nous fait reprendre exactement, où elle nous avait laissés, qui m’avait mis sur les dents !

Quand les deux héros : London et Holland se retrouvent, dix ans plus tard, des explications sont nécessaires et seront difficiles.


Alors dès les premiers chapitres, je fus tenue en haleine, complètement happée par l’enjeu de toutes les révélations. L’auteure a su rendre ces moments intenses, bouleversants, déchirants à la hauteur de l’injustice qu’ils ont vécue, et qu’il continue de vivre. London a des mots tellement forts, on sent que ce cœur, cet homme, à l’agonie à retrouver sa raison de battre auprès d’Holland. Ce personnage masculin est tellement touchant, son évolution est tellement belle. Il s’est magnifié avec le temps !


Lire cet amour indéfectible, qu’ils se portent depuis autant d’années qui ne demandait qu’à pouvoir s’exprimer, est l’un des aspects de l’histoire qui m’a le plus ému et fasciné.

J’ai aimé le côté combatif de London, déterminé pour la femme qu’il aime, faisant du mieux possible avec la situation actuelle. Même si Holland est parfois difficile à suivre… Elle en versera des larmes, d’où la mention « Lot of tears ».


Monica James a tissé sa trame de manière à, ce qu’on s’insurge sur tout ce qui a pu découler d’une nuit, voire deux, à dix-huit ans d’intervalle, ce qu’on voit se dessiner petit à petit les contours, puis les détails de manipulations machiavéliques, des trahisons. C’est hallucinant ce que la convoitise, la rivalité peut entrainer !


J’aurai plus vu de confrontations, mais en même temps la finesse de Holland dans ses réflexions est ingénieuse aussi. Elle a beau être chamboulée, l’auteure en a fait aussi une battante, très douée dans son domaine, qui ne se laisse pas faire, avec des convictions, un sens de la famille aigu, malgré un petit côté naïf dans ses relations avec autrui.


C’est une histoire réussie, où le suspense vient se mêler à l’histoire. Le dénouement est peut-être un peu exagéré à mon goût, qui ne pourrait pas plaire à tout le monde, mais qu’importe, car j’attendais qu’une chose voir ces deux héros heureux, en paix. Le point de vue de Lincoln, à la fin, aurait pu être intéressant, et je me serais délectée d’un « bottage en règle » encore plus fort, sur Mme Sinclair. Car il faut le dire… Monica a réussi, la belle-mère la plus abject que j’ai lue, jusqu’ici !


Ce fut une lecture profondément prenante, avec un amour difficile, fragile, mais qui déborde à chaque page grâce à la plume de Monica James.

Cette duologie s’appréciera encore plus, en étant lu d’une traite sans interruption !

Un Roméo et Juliette des temps modernes, qui pousse la jalousie extrêmement loin et l’amour aussi…




11 vues0 commentaire