top of page
  • Photo du rédacteurvalou

The Villain - LJ Shen




Après « The Hunter », c’est au tour de « The Villain » de passer sur le grill. J’ai tout de suite enchainé la lecture du premier opus avec la deuxième.


LJ Shen se consacre cette fois-ci à l’inébranlable Cillian et la douce Perséphone. Le moins qu’on puisse dire est que Kill est un homme de glace, inflexible et sans cœur. La douce Persy se meure d’amour pour lui depuis très longtemps, mais elle en a eu marre de l’attendre. Donc, elle en a épousé un autre…qui l’a quittée et l’a mise face à un sacré danger…Cillian pourrait être sa seule chance d’échapper au pire…


J’ai aimé le rapport de force qui s’est installé entre Kill et Persy tout au long du roman. Ces deux-là sont tellement différents. L’un est enfermé dans son carcan rigide, il n’a qu’un seul objectif : faire prospérer Royal Pipelines. L’autre n’est que bonté et douceur, une vraie romantique dans l’âme. Pourtant la jeune femme va réussir à bousculer l’ordre parfaitement établi par Cillian. Même si un contrat de mariage en béton armé les unit, elle va tout faire pour percer la carapace de cet homme, au risque d’y laisser quelques plumes…


Ce second tome se lit tout aussi facilement que le premier. Il est empreint de poésie mais aussi de piquant. La relation charnelle qui va les lier est particulièrement intense et va les bouleverser, même si Kill ne laisse rien paraitre qu’une constante indifférence à Persy, en dehors de leurs étreintes passionnées.


L’auteure mixe encore une fois avec talent des moments sexy, avec d’autres plus graves. On s’attache autant au couple phare du roman, qu’aux personnages secondaires et on devine sans mal les futurs héros d’une possible prochaine saga, je pense notamment à Tinder ou Rooney par exemple.


Bref, j’ai encore passé un bon moment, ce roman tout aussi addictif que le tome précédent, il se lit tout seul. C’est vraiment un petit plaisir livresque, comme une récréation. Même si les héros vivent dans un monde qui ne sera jamais à notre portée, on se prend au jeu de suivre leur évolution et de les voir se débattre avec leurs traumas.


Evidement, j’attends beaucoup de « The Monster »,car Sam Brennan a un sacré potentiel tout comme Ashling Fitzpatrick…






69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page