top of page
  • Photo du rédacteurChasing Romance

Addicted to you T1 & T2 - Angel Arekin





Nous remercions les Editions Black Ink pour ce Service de Presse.



Il me tardait de lire la nouvelle duologie de Léni. J’ai lu tous ses romans chez Black Ink, je ne loupe donc jamais aucune de ses sorties. J’étais d’autant plus impatiente que « Addicted To You » est centré sur la petite dernière des Mordret, Nolwen.


Ah les Mordret!!! Cette famille c’est quelque chose. Je me suis délectée de les connaitre un à un à travers leur histoire respective. Chacun membre qui compose ce clan est écorché vif, écrasé par le poids du nom « Mordret ». Nolwen ne fait pas exception à la règle…elle a trouvé dans ses addictions une sorte de refuge pour apaiser sa douleur…

Je vous délivre ici mon avis sur l’ensemble de la duologie car il me parait difficile de dissocier les deux parties.


Nolwen et Liam, ou "Juliette et Roméo cabossés version trash", c’est au choix, forment un duo/duel d’enfer. Le mal qu’ils se font est à la mesure de l’amour désordonné qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.


Entre passé et présent, on découvre comment ses deux-là se sont rencontrés, comment ils sont tombés immédiatement amoureux et surtout ce qui les a tant abîmés. Le personnage de Nolwen m’a cueillie. Je ne vous cache que sa souffrance et sa détresse m’ont fait pleurer à deux reprises dans le premier tome. Par ailleurs, la Jeune femme a un sacré caractère et une répartie juste géniale à lire, surtout lorsqu’elle se retrouve face à Liam. C’est presque comme si ce côté-là de sa personnalité faisant écran à toute la tristesse qu’elle porte en elle.

L’enfer du manoir Mordret, le manque d’attention de ses proches, font qu’elle n’a aucune confiance en elle. Son refuge dans toutes les drogues possibles et inimaginables, nous donne autant envie de la détester que de l’adorer. Comme tous les tox, son addiction la rend égoïste, prête à tout pour une nouvelle dose. Mais une seule et unique chose reste immuable pour elle : son amour infini pour Liam.


Parlons en de ce dernier ! Je lui tire mon chapeau, car ce mec a une sacrée force de caractère. Après ce qu’il a traversé, il est toujours là pour celle à qui son cœur appartient. Quelle abnégation, ça force le respect! Il souffre tellement de voir Nolwen, Mordret comme il aime l’appeler, se réfugier dans les pills, plutôt que dans ses bras. Mais Liam est aussi capable de lui balancer des choses très dures dans la figure, pour riposter et de la repousser si fort que Nolwen trouve comme unique échappatoire, une nouvelle ligne de poudre...


Voyez comme leur relation est complexe. Dans la vraie vie, on qualifierait ce genre de relation comme étant toxique, voire mortelle. C’est aussi ce que les amis de Liam, Raphaël et Soan, essayent de lui faire comprendre…Pourtant, cette histoire l’amour est plus forte que tout, même si elle a des accents de poison, elle vous donne envie de vivre cette puissance incroyable.


Mordret et O’Connell, sont une bombe nucléaire à eux tout seul ! Ils bouleversent tout sur leur passage. Ils vous donnent sacrément chauds, nous offrant un rapport de force délirant et des dialogues sertis de punchlines de dingue ! Ils sont aussi insatiables, obsédés l’un par l’autre et aiment se sauter littéralement dessus. Disons que ça complète la manière dont ils s’aiment : fougueusement et sauvagement.


J’ai kiffé lire, et retrouver, au détour de certains chapitres, Ciaran, Declan et Owen et en savoir davantage sur Monsieur Philippe Mordret…


Ah Léni…que te dire, à part qu’à chaque fois tu m’emportes dans tes histoires tordues et que j’y adhère à fond ! J’aime tellement la manière dont tu construis la psychologie de tes personnages et la façon dont tu nous fais aimer leurs failles et leurs déviances. Reste maintenant à connaitre l’histoire que tu as commencé à écrire sur Owen pour clôturer cette saga familiale de timbrés, si géniale à lire, et je dois te dire que j’ai déjà vraiment hâte.


Alors bien sûr, reste à statuer sur mon impression générale sur cette duologie…

Coup de cœur absolu pour ces deux âmes brisées qui se rafistolent à coups d’addiction incontrôlée l’une pour l’autre.







"Addicted to you" est une romance intense et dévorante à la Roméo et Juliette.

Oui les deux pères de famille O’ Connell et Mordret se détestent, mais pas leurs enfants, Liam et Nolwenn.


Ces deux-là, vont, contre toute attente, tomber amoureux s’aimer d’un amour puissant , déchirant et destructeur, au point qu’ils finissent par mal s’aimer, voire quasiment se haïr.

Mais ne dit-on pas qu’entre la haine et l’amour, il n’y a qu’un pas. Ils en sont le parfait exemple.


On assiste à un duel présent-passé avec une alternance des points de vue, qui nous permet de comprendre comment ils en sont arrivés à avoir autant de mal-être, de ressentiments, et cette mauvaise communication entre eux, et pourtant derrière, encore de l’amour.

On voit l’origine de leur relation, tout comme la volonté de Nolwenn au présent de retrouver cette paix qu’elle connaissait au début…


En effet, elle est profondément touchante dans sa détresse passée comme actuelle, son mode de vie assumé, provocateur, avec sa famille dysfonctionnelle qui ne l’aide que de loin, tactiquement, et la fait souffrir par son manque de considération, excepté son frère Owen.

Elle trouve en Liam ce qui lui manque, d’être aimée plus que tout, et surtout pour ce qu’elle est, non pour son nom, son statut. Ils ne sont pas attirés par ce luxe, les manigances de pouvoir, mais malheureusement ils vont en faire les frais.


J’ai adoré cet homme, Liam, que l’amour dévore au point presque de le détruire, comme Nolwenn, mais ce qui va le sauver c’est la force qu’il puise dans cet amour sous forme de rage. Celle de vouloir s’en sortir sans sa famille, être indépendant, développer ses passions, même s’il est quand même malheureux de voir son âme sœur se détruire à petit feu.

Les mots tellement juste de Liam à ce propos...

"C’est comme une malédiction : aimer autant quelqu’un comme Nolwen. Une princesse brisée. Et ne pas être le superhéros qu’elle aurait souhaité aimer." (Addicted to you T.2)


Mais il sait aussi prendre les choses en main quand il le faut, une grande maturité, une assurance ressortent au fil de cette histoire.

J’aime cette manière animale qu’ils ont de s’approcher, de se tourner autour … grrr c’est sexuel à souhait entre eux, sans être vulgaire. C’est une passion dévorante dont il n’arrive pas à se défaire, ils sont la propre addiction de l’autre, ce qui donne un certain pouvoir destructeur.

Mais il ne faut pas oublier une donne essentielle, la dépendance à la drogue qui sera un fléau, pour cet amour…


Un premier tome qui ne livre pas tout sur les secrets de leur relation, qui donne envie de dévorer la suite car on ne veut aucunement que cette histoire se termine comme la tragédie de Shakespeare !!!


C’est la raison pour laquelle un seul avis sur ces deux tomes qui sont complètement liés, dans la continuité de l’histoire de leur héros, est à mon sens plus logique déjà pour éviter les spoils, et aussi parce que la puissance de cet amour, qui va par moment les emmener au plus bas, est constamment présent, le réel fil rouge de cette duologie. Il vous prend aux tripes et ne vous lache pas durant les deux opus !


Une lecture complètement addictive qui démontre une nouvelle fois l’étendue du talent de la plume de cette auteure !

A Lire Absolument !




Note commune:





73 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page