top of page
  • Photo du rédacteurvalou

Be Yourself - Mo Gadarr




Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse.


Voici donc le dernier tome de la saga « T’as qu’à maigrir », réédité par Black Ink. Je ne vous cache pas qu’à l’issue du second opus, j’avais vraiment hâte de lire comment allait évoluer l’histoire de Slim, devenue mannequin.


J’ai aimé lire l’évolution de ce personnage qui s’assume dorénavant. Elle est plus combattive, plus sûre d’elle-même, et moins abattue que dans les deux premiers tomes. Affranchie du passé (ou presque) elle essaye d'aller de l’avant, mais sans compter sur la pression que lui met son agent Stan et ses nouveaux clients, plus qu’exigeants…Le spectre d’Ulrich et de leur histoire tourmentée planent malgré tout autour de la jeune femme qui peine à oublier son beau nutritionniste.


« Be Yourself », c’est avant tout un message fort sur l’acceptation de soi. Dieu sait que ce concept est une vraie gageure et si dur à atteindre quand on manque de confiance en soi. Le body positivisme progresse dans notre société, mais l’idée est parfois véhiculée comme une injonction de s’accepter comme tel que l’on est, mais c’est parfois plus facile à dire qu’à faire... Ici Mo Gadarr, à travers son héroïne, nous montre combien cela peut relever du parcours du combattant, mais j’ai aimé la manière dont elle nous y amène. La force de caractère de Slim, son humour et son franc parlé sont hyper plaisants à lire.


J’ai aussi aimé lire la façon dont Ulrich évolue lui aussi. Ce personnage est si tourmenté, marqué par les douleurs du passé. Il tente de se reconstruire de son côté et d’oublier Slim.

Leurs retrouvailles à Cadix ne vont faire que raviver les braises de leur histoire, pour les faire rougeoyer de nouveau. Il se pourrait que leur complicité d'antan soit de nouveau d'actualité...Le défi de la perte de poids est à nouveau au cœur du sujet, prétexte des retrouvailles fortuites entre nos héros. Au fur et à mesure que l’histoire évolue, les masques tombent, le vrai visage de certain(e)s sera révélé et des mots seront posés sur les non-dits.

Et la romance dans tout ça me direz vous ? Elle est belle et bien présente, néanmoins je trouve qu’elle est quelque peu éclipsée dans ce dernier tome, qui tire parfois en longueur.


Je suis ravie d’avoir pu lire ce dernier tome, et surtout d’en connaitre la fin, et de pour savoir si Slim va avoir droit un happy end. La galerie de personnages est dense, j’ai notamment beaucoup aimé lire le personnage d’Ethan, qui mérite un spin-off, si vous voulez mon avis!

Cette saga mérite d’être lue pour son message fort et nécessaire, ainsi que pour ces personnages hauts en couleur !





25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page