• valou

Juste ma coloc - Pauline Libersart




Je remercie Pauline Libersart pour ce service presse.

* BLOG TOUR*


Petite précision en préambule, je l’avoue je ne suis pas particulièrement fan des romances dites « Slow Burn ». Cela étant, le pitch de « Juste ma coloc » m’a intéressée et j’avais hâte de découvrir comment l’auteure allait mener sa trame.


Très vite, j’ai accroché à l’histoire. Gabriela essaye de fuir une situation désespérée et Slade tente de se réinsérer dans la société après une incarcération en prison qui a gâché sa vie. Pauline commence son histoire en teintant les premiers chapitres d’une pointe de danger pour les héros, ce qui m’a tout de suite attachée à Gabriela et Slade.


Pour essayer de se protéger et de préparer un avenir serein, ils conviennent de s’installer en colocation pour mutualiser leur force. D’emblée, leur duo matche. Ces deux-là s’entendent à merveille, on a presque envie de les rejoindre au cœur de cet appartement qui semble accueillant et douillet. Ils se sont installés au cœur du « Barrio », et vont très vite être entourés de personnages secondaires comme Alma ou son fils Enrique. Une vraie famille de cœur va se former autour de Gabriela et Slade, une fois que les préjugés des uns et des autours seront dépassés.


L’auteure alterne des moments touchants, avec des moments plus légers. Petit à petit, la relation entre Gabriela et Slade évolue. Ils sont très proches, en tant que colocataires puis en tant qu’amis, ce qui constitue un socle très solide pour leur histoire. On suit l’évolution de leur quotidien fait de joie et parfois de peine. Ils s’offrent un soutien sans faille. Slade essaye de se défaire de son passé d’« ex-taulard » et Gabriela tente de paraitre autrement que la « bébé-coloc » de son ami. Le désir et l’amour apparaissent en filigrane d’abord, puis s’intensifient tout au long de l’histoire. Nos deux héros sont bouffés par ces sentiments qui prennent trop de place dans leur cœur.


Arriveront ils à dépasser leurs craintes respectives pour se révéler à l'un à l'autre?


J’ai passé un très bon moment livresque. A aucun instant je n’ai trouvé que le récit allait trop lentement. Pauline a su distiller des rebondissements qui alimentent la trame. J’ai pris plaisir à lire la colocation formée par Slade et Gabriela. J’ai trouvé que le récit était addictif. Chapitre après chapitre j’avais envie d’en savoir plus et surtout de lire l’évolution de leur relation. Slade m’a touchée par sa bienveillance et son instinct de protection envers Gabriela. Son histoire, son parcours et sa manière de se réinsérer forcent le respect. Le thème « Coloc » est, certes, souvent abordé en romance, mais je vous recommande de lire cette histoire légère, douce, simple et efficace. Les personnages y sont vraiment attachants.








20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout