• Jouly

King's Road - Virginie Godet


Je remercie Stories by Fyctia pour ce Service de Presse.


« King’s road » une romance contemporaine qui nous plonge dans les années 80, celles où bon nombre de chose n’existait pas encore… le portable, les mails, les ordinateurs étaient balbutiants et pour un public d’initiés…


C’est une histoire singulière où les héros assument complètement leur choix de vie, même si chez Fitz, c’est plus compliqué, avec cet artiste en devenir très talentueux. On est complètement face au côté libéré et sans contrainte de ces années, où certaines choses étaient plus simples. La meilleure amie de Romaine, Barbara en est un parfait exemple. Elle ne se prend pas la tête, aime son job d’art, vit comme elle entend en jouissant de tous les plaisirs que la vie peut offrir en ce temps-là.


C’est assez rare de lire des histoires où le passé est aussi proche. On est plutôt sur des romances historiques en costumes, d’habitude. Je trouve ça osé et rafraichissant.

Le fait de confronter des univers sociaux et un écart également, malgré un côté provocateur et libertaire de ces années presque insouciantes…

C’est quasiment un coup de foudre aussi bien artistique que magnétique, malgré des relations assez libres et nébuleuses du côté de Fritz, et une volonté de paraitre très détaché pour Romaine.

J’ai apprécié ce côté un peu simple et désuet de leur séduction et de leur relation, voulant être dans le vrai et non dans cet apparat de l’artiste… avec des rebondissements, qui étonnent … C’est assez bien rythmé, tout en mettant en avant des personnages de conviction, qui ont besoin d’amour, mais pas toujours le bon. La détresse de Romaine est poignante, et sa vie également.


J’ai trouvé que la fin nous laisse quelque peu sur notre faim. J’aurais aimé un peu moins d’ellipses, mais ce n’est que personnel.

L’aspect qui m’a gêné est la narration à la troisième personne, qui passe au discours direct, c’est assez déroutant. J’avoue que je n’affectionne pas ce type de narration, qui m’empêche d’être plongée dans la vie et le ressenti du personnage, car ce n’est pas un point de vue vraiment. J’aurais apprécié de lire celui de Fitz d’ailleurs.


Je suis ravie d’avoir découvert cette histoire singulière assez courte qui sort des sentiers battus, même si j'ai moins accroché avec certains aspects de l’écriture. Une belle plume en devenir qui a su mettre le lecteur dans l’ambiance de ces années si libres, avec ses avantages et inconvénients.




51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout