• Jouly

Kiss-me I'm famous - Charlie Lazlo



Je remercie les Editions Addictives pour ce Service de Presse.


« Kiss me I’m famous » est une petite douceur de Noël, une romance New Adult qui fait son effet !


C’est une douceur, parce que c’est le genre de livre que vous commencez au coin du feu par un après-midi de mauvais temps, et que vous le dévorez sans vous en rendre compte comme un petit bonbon, une sucrerie avec un plaisir non fin.


Neva, l’héroïne est un phénomène catastrophe à elle toute seule, oscillant entre maladresse et réparties bien placées. Il faut dire que le beau spécimen arrogant, yeti la rend toute chose, et puis la montagne n’est pas un domaine qu’elle connait et maitrise.


On est mis dans l’ambiance de suite avec un ton très agréable, direct, percutant, humoristique, très actuel, avec des ashtags à mourir de rire et tellement à propos. Les dialogues sont dynamiques et tellement naturels avec toujours un fond d’humour, de provocation, d’ironie parfois, que les échanges sont savoureux !

Et les conversations avec ses meilleures amies sont phénoménales. Je me suis complètement identifiée à ces filles qui auraient pu être mes copines, tellement c’est drôle et sans chichis.


Ce sont des personnages simples qui ne s’attendaient pas à tomber sous le charme de l’autre. Le style de ses deux auteures embarque de suite la lectrice dans les montagnes savoyardes, dans les galères de Neva, son imagination débordante, les idées reçues…

L’alchimie entre Nathan et Neva et palpable, peut-être un peu trop rapide… cet ours – yéti mal léché aurait dû rencontrer plus de difficultés, ça se mérite une duchesse !


La trame suit un modèle classique mais cela fonctionne sans problème, et pourtant elles ont été malignes car rien n’est joué et tout se mérite, j’adore.


Une romance de Noël bien réussie qui m’a vraiment plongé au cœur de ces montagnes sauvages et qui veulent le rester. J’ai été conquise par cet homme sensible qui veut préserver les siens, cette jeune femme qui se découvre, s’épanouit grâce à une famille, des habitants accueillants, ou pas, tolérants, et gourmands.


Ils m’ont donné envie de passer les fêtes dans un chalet près de Montgenèvre, ça y est j’ai choppé le virus savoyard !




14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout