• valou

Un boss dans mon chalet - Erin Graham




Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse.


Toujours adepte de la plume d’Erin Graham, j’essaye de pas louper ses nouvelles publications. « Un boss dans mon Chalet » nous plonge au milieu de décors enneigés en pleine période de Noël. Il est à noter qu’il s’agit du Spin-Off de « Coloc avec mon Boss », paru l’été dernier. Si cela vous intéresse, vous trouverez sur le blog ma chronique pour cet opus, publiée en août 2020.


Ici on fait donc la connaissance d’Antoine, le petit frère d’Etienne, installé à la tête de la succursale française de Bestcom…dans les Alpes, loin de Savannah, loin des grandes villes. Sa collaboratrice, Valentine, est un atout majeur pour la société et lui permet de décrocher des contrats publicitaires juteux. La belle jeune femme est sur le point d’accoucher. A la suite de divers quiproquos rocambolesques, Antoine va se retrouver, en clin d’œil, auréoler d’un double rôle tout nouveau pour lui : faux jeune papa et faux petit-ami !


Vous l’aurez compris, le ton de cette romance se veut léger et drôle. Antoine va se montrer hyper aidant pour Valentine qui débute dans son rôle de maman. Gérer un nouveau né n’est jamais de tout repos, mais la jeune femme va vraiment pouvoir s’appuyer sur son boss. Lui qui serait plutôt frivole, se montre carrément à la hauteur. Il est si craquant avec le p’tit Malo. D’ailleurs, je suis certaine qu’Erin aura su toucher la corde sensible «mignonnerie so sexy » de toutes celles qui auront lu cette histoire.


Les échanges entre les personnages sont drôles, notamment quand la famille de Valentine se mêlent au joyeux bordel qu’est déjà sa vie. J’ai bien ri aussi en lisant les passages consacrés à Zoé et Antoine à propos de la décoration de Noël de Bestcom. C’est vraiment une lecture addictive, tout à fait à propos en cette saison : à dévorer au coin du feu de cheminée ou emmitouflée sous la couette.


Au niveau de la romance entre Valentine et Antoine, c’est une « Slow Burn », même si ce genre de trame n’est pas ma préférée, Erin sait faire monter la température et le désir entre ses personnages en même temps que la profondeur de leurs sentiments. J’ai passé un bon moment de détente à lire leur amour noëlique, surtout que je venais de terminer une romance très très dark, « Un boss dans mon chalet » est donc arrivé à point nommé. Ce roman vous donnera envie de neige, de chocolat chaud, de sapin et de décoration de Noël !





14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout