• valou

Arthur Wills Holmes - Anna Triss




Je remercie Black ink Editions pour ce service presse.


C’est la folie des coups de cœur en ce moment ! Après une période de disette, je les enchaine en ce moment. D’emblée je vous annonce que « Arthur Wills Holmes » est un coup de cœur pour l’humour indéniable de son auteure et pour ses personnages que j’ai tout simplement adoré.


Avant toutes choses, mieux vaut avoir lu la trilogie "Myrina Holmes" avant de lire ce spin-off. Ensuite, j’ai choisi de lire le chapitre bonus, qui se trouve à la fin du roman, avant d’entamer l’histoire d’Arthur. J’ai trouvé cela plus cohérent chronologiquement à découvrir dans cet ordre.


J’ai immédiatement retrouvé le ton d’Anna Triss que j’adore ! Je me demande si ce nouvel opus ne contient pas davantage d’humour que dans la trilogie précédente. Les jeux de mots, les dialogues léchés, les pensées indécentes et bourrées de mauvaise foi de certains personnages m’ont fait rire à de nombreuses reprises. Quel pied de retrouver les joutes verbales de Myri et Kel et surtout de lire encore la verve inégalable de notre sexy hybresang pêcheur reconverti ! Le démarrage est donc tonitruant. Ne vous méprenez pas, il s’agit bien d’une histoire basée sur Arthur, ses parents étant relégués au rang de personnages secondaires voire tertiaires ici.


Je peux vous dire qu’Arthur est le digne héritier de ses parents. Ses échanges avec eux ne manquent pas de panache d’ailleurs, cette famille n’a aucun filtre…aucun ! Il est un savant mélange de Myri et Kel qui vous donne à lire un personnage canon, HOTement sexy à base de combustion instantanée de p'tites culottes. Arrogant, de mauvaise foi, puissant et un poil confus quant à la gestion de ses péchés et de sa vertu, bref, il est tout simplement génial! Nota Bene : ce mec bouffe tellement qu’il nous fait grossir rien qu’en le lisant…

Sa rencontre avec Raven va le pousser dans ses retranchements et bouleverser l’ordre qui était plus ou moins bien établi dans son esprit.


J’ai tout de suite accroché avec le personnage de Raven, créature étonnante et drôle qui m’a fait penser à un oisillon tombé du nid…Qui est-elle? Détient elle des pouvoirs ou est-elle une simple humaine? On s'interroge comme Arthur. Son attachement immédiat au traqueur rend leur histoire absolument addictive. Elle semble un peu naïve, son naturel est détonnant face à la personnalité et l'assurance d’Arthur qui vient de se prendre un parpaing en travers de la figure, tant cette fille le désarçonne.


Arthur et Raven, c’est aussi puissant que Myri et Kel. Anna Triss a mis le paquet en terme d’aura érotique autour de ces deux-la !!On ressort son matos indispensable, à savoir : ventilo, brumisateur et compagnie !! Arthur essaye de lutter car Raven est témoin d’un meurtre sanglant et en traqueur intègre qu’il est (ou pas) il se doit de la protéger, pas de la b…. ! Sur fond de nouvelles menaces apocalyptiques, j’ai suivi avec un plaisir non dissimulé leurs aventures, entre rebondissements et éclosion puis explosion des sentiments ! C’était divin ! J’ai avalé le roman, il n’y a pas d’autres mots.


Voilà pourquoi le coup de cornes, heu…de cœur pardon, était inévitable. Évidemment je vous recommande de lire ce roman. Anna Triss est au sommet de son art et de sa plume. Son imagination est débordante, elle a sa patte bien à elle ( notez le jeu de mots), en alliant humour et érotisme, sans délaisser sa trame fantasy. Je verrai bien un autre spin-off centré sur d’autres personnages, on verra bien ce que nous réserve l’auteure prochainement.

En tous les cas c’était diablement kiffant !





20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout