top of page
  • Photo du rédacteurvalou

Bad Professor - Estelle Every




Je remercie Estelle Every pour l’envoi de ce service presse.


Avant toute chose, je tiens à préciser que je n’ai pas lu le premier opus de la saga consacrée aux Frères Winter «Bad Bachelor». Cela ne m’a absolument pas gêné dans ma lecture.

Très vite, j’ai accroché à la trame de l’histoire. Il faut dire que le trope « prof/élève » et plus généralement les amours interdites me plaisent bien.


Je me suis attachée à Venus et Théo. Il faut dire que leur rencontre pendant "la nuit des couronnes" donne le ton. On sent les différentes inspirations qui ont influencées Estelle pour écrire cette romance, notamment : Bridgerton et un certain p’tit côté Cendrillon chez Venus.


Si la trame est relativement classique, elle fonctionne du tonnerre! Le premier tiers du roman installe la tension qui jaillit entre Théo et Venus. Ces deux-là ne s’apprécient pas vraiment et leurs échanges sont pour le moins tranchants…Puis le désir apparait petit à petit pour exploser littéralement.


Estelle Every nous écrit des scènes spicy, qui permettent de rendre l’évolution de leur relation très addictive. Les chapitres se sont enchainés, sans que je m’en aperçoive. J’ai suivi avec plaisir la manière dont leur passion les rend insatiables et plus que jamais attachés l’un à l’autre.


Evidemment, leur relation ne devrait pas être sur le campus, elle est prohibée et cela ajoute vraiment un petit plus supplémentaire à la trame. Se créer au fur et à mesure, une sorte de mélancolie chez l'un comme chez l'autre, quant au côté interdit de leur éphémère déferlante.


Même si j’ai trouvé que la fin est arrivée un poil trop vite, j'aurais bien lu quelques chapitres supplémentaires, je me suis donc régalée à lire cette romance et à découvrir aussi les personnages secondaires, dont certains seront les héros des prochains tomes.






14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page