• valou

Beautiful Sinner - Anita Rigins






Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse.


Les lectures affluent en ce moment, et je n'ai pas pu lire dès sa sortie "Beautiful Sinner" comme je l'aurais souhaité: dire que cela m'a frustrée est un euphémisme car j'avais hâte de retrouver la plume d'Anita. Je ne fais pas partie des nombreuses lectrices qui ont lu "No Rules" et "My Rules", en revanche j'ai découvert sa plume avec "Bad For Me", romance que j'avais trouvé captivante et très addictive.


Il me tardait donc de retrouver sa plume et surtout de faire la connaissance d'Alhan. Le moins que je puisse dire est que j'ai tout de suite été embarquée par la Santa Muerte et par le très beau personnage d'Eden.


J'ai donc dévoré cet opus et je vous explique pourquoi.


Eden est une conquérante, elle est forte et refuse de vivre enfermée dans la prison dorée qu'a érigé son père pour elle. Alhan est une force de la nature, un être dressé pour tuer, une machine de guerre. Leur Duo/Duel est fascinant. Entre eux, ça vibre, ça clashe, ça choque, ça provoque, bref c'est puissant. Deux âmes sœurs, qui quoiqu'elles fassent, sont faites autant pour s'aimer que s'affronter. Leur amour est magnifique parce désespéré et impossible...


J'ai trouvé que la plume d'Anita s'est affutée depuis "Bad For Me". Elle maitrise sa trame d'une main de maitre, en alternant des moments de romance à vous faire fondre et des moments de suspens et de danger à vous faire frissonner. Tout le long de ma lecture, j'ai alterné avec ces deux états: j'ai vibré avec Eden et Alhan et je me suis bouffée les ongles en sentant la tension monter crescendo, tant l'étau se resserre autour des héros. Au fur et à mesure, je me suis légitimement demandée si un happy end est possible...


Les joutes verbales sont rudement bien écrites, à travers leurs mots et leur attitude parfois bruts, j'ai ressenti sans peine toute la dévotion et l'amour qu'Eden et Alhan ont l'un pour l'autre, même s'ils ne savent pas comment le montrer, sans se faire souffrir. J'ai adoré qu'Eden sache tenir tête à ceux qui l'entourent et surtout à Alhan. Dans l'univers des cartels colombiens, parfaitement décrits ici, il faut avoir une sacrée paires d'ovaires pour se montrer aussi courageuse. Eden mérite sans aucune hésitation une mention spéciale.


Tour à tour, cette romance m'a touchée, m'a émue, m'a énervée, m'a faite flipper. Quand une lecture se passe ainsi, que mon palpitant est au max et que je n'arrive pas à lâcher ma tablette, alors je peux dire sans hésiter que c'est une romantic suspens dont je me souviendrai longtemps. Tout simplement parce que l'intensité est au rendez-vous, l'alchimie sexuelle est torride à lire et à la fois elle magnifie la relation entre Eden et Alhan.


Tout est dit ici:


" Nous sommes une seule et même âme. Si l'une vit, l'autre vit. Si l'une des deux parties meurt, l'autre meurt aussi. C'est le deal".


J'ai vraiment eu de mal à les quitter. J'aurai bien lu encore quelques chapitres pour en savoir encore plus. la Santa Muerte aura eu raison de moi et bien sûr que "Beautiful Sinner" est à lire absolument, et ce, sans conteste.







35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout