• valou

Chronique n°2: Pourquoi j'aime lire de la romance?




Ne vous est-il pas arrivé de vous poser cette question? Elle me vient souvent à l’esprit quand des personnes de mon entourage me regardent avec un œil creux, l’air de se dire: «c’est sûr elle est fleur bleue, histoire d’amour et compagnie, très peu pour moi»… Oui, vous seriez étonnés de savoir tout ce que peut exprimer un œil creux!


La romance est un genre à part entière qui s’impose de plus en plus, même s’il a encore du mal à s’imposer en librairie et autres mégastores (cf chronique précédente). Pour autant, j’ai l’impression que nous sommes nombreuses à aimer ce style. Alors on peut légitimement s’interroger: pourquoi de la romance et non pas du polar ou du thriller? (L’un n’empêche pas l’autre me direz-vous).


Certes.


Même si on sait ce qu’on aime, il est parfois difficile de trouver les mots justes pour l’exprimer. A mon sens, il convient d’abord d’identifier le type de romance que vous aimez. Il faut reconnaître que le genre est vaste et qu’il y en a pour tous les goûts. Pour ma part, j’aime principalement la romance à suspens et la dark romance, même si je ne ferme aucunement la porte aux romances New Adult, historiques, érotiques ou militaires par exemple. Disons que j’ai une certaine préférence pour les histoires qui me transportent totalement, comme nous toutes je pense, merci Valou pour l’éclairage avisé…


Reprenons.


L’intensité des échanges entre les personnages m’est primordiale. Le contexte de l’histoire, surtout lorsque les auteurs nous embarquent au sein de milieux que nous ne connaissons pas, est également un élément que je ne néglige pas.

Qu’elle soit réaliste ou non, la romance est toujours plus belle lorsque l’amour est en danger. Lire les personnages sur la corde raide, épris de leurs sentiments et embourbés dans leurs problèmes. Lorsque les cœurs sont malmenés, écorchés, c’est à ce moment là que la romance est transcendée et qu’elle me galvanise. Sadique moi? Oh non, juste un peu peut-être. Ne me dites pas que vous n’aimez pas lorsque les personnages sont séparés, qu’ils souffrent du manque de l’autre, je ne vous croirais pas! Au point que vous, lectrice, vous ressentez un truc bizarre entre votre p’tit coeur tout mou et votre gorge, les larmes au bord des yeux, tant la mélancolie et la tristesse des personnages vous prennent aux tripes.


« Les histoires d’A finissent mal en général » disaient les Ritas...et on aime ça!


La romance est d’autant plus savoureuse quand les personnages se réconcilient, s’avouent et se prouvent enfin l’intensité de leur amour! Bon, il faut aussi être honnête, si nous lisons de la romance 2.0, c’est aussi parce qu’on aime que ce soit torride! N’ayons pas peur de le dire, on aime quand c’est chaud, voire très chaud, en mode : «tu sors l’éventail, le ventilo et le brumisateur». Le langage des corps permet bien souvent, quand il est bien maîtrisé bien-sûr, d’asseoir la beauté d’une romance. Entendons-nous bien, cela ne fait pas tout, mais cela contribue grandement au fait qu’on soit addict à une histoire.


Sommes-nous pour autant des « Fleurs Bleues » parce qu'on lit de la romance ? Si ce terme me paraît très réducteur, force est de constater que, pour ma part, je dois l’être un peu car j’adore quand les histoires ont un happy end. C’est un côté que j’assume pleinement, ma copine Jouly peut en attester !

Parce qu’au final au-delà de tout ce blabla, ce qu’on aime aussi dans la romance, c’est de pouvoir en parler ouvertement, sans tabous, en expliquant ce qui nous fait vibrer chez un personnage ou ce qui ne nous a pas plu. C’est tellement précieux! Quand on est passionné par quelque chose, on a envie de le partager, de temps en temps, avec quelqu’un qui nous comprend, qui parle le même langage, voyez-vous. Et bien, j’ai trouvé en Jouly cet alter ego livresque ! Si vous saviez le nombre de notes vocales hyyyyyyper longues que nous nous échangeons pour débriefer nos lectures. What’s App fait des affaires avec nous,je vous le dis!! Parfois nous sommes d’accord, parfois ce n’est pas le cas, mais peu importe finalement, cela fait la richesse de nos échanges. La romance fait débat entre nous et je crois que nous ne pourrions plus nous passer de ces discussions, rocambolesques parfois: entre deux créneaux en voiture ou en préparant le dîner les écouteurs vissés aux oreilles.


La romance nous fait triper aussi quand on échange avec vous, avec les auteures ou les maisons d’édition sur un book qui nous a enflammées! Quel plaisir de pouvoir partager sa passion! Un vrai régal!


Bon, une fois que ça s’est dit, que peut-on en conclure?


Et bien, pour ma part, c’est probablement pour toutes ces raisons, tout azimut, que j’aime la romance et pour tout ce qu’elle me fait ressentir et ce qu’elle m’apporte.


Et vous, pourquoi aimez-vous lire des histoires d'A?


Valou.

#chronique

©2020 par Chasing Romance. Créé avec Wix.com