• Chasing Romance

Dark Whisper - Robyne Max Chavalan





Nous remercions les éditions Black Ink pour ce service presse.




Dark Whisper, une dark psychologique frissonnante, percutante …


Vous allez plonger dans une histoire intrigante menée brillamment par la plume délicatement affûtée et maline de Robyne Max Chavallan.


Le chuchoteur vous intriguera autant qu’Hazielle l’héroïne. Il est dérangeant, quelles sont ses intentions ? bonnes ? mauvaises ? Voilà les interrogations qui arriveront dès les premiers chapitres.


L’auteure a fait un magnifique travail de construction de trame, de recherches sur la psychologie des personnages, si bien qu’on y sombre complètement. On lit et vit cette romance en vibrant, frissonnant, s’effrayant, voire même s’attendrissant avec Hazielle.

La puissance et la finesse des mots de Robyne sont parfaites pour que les sentiments, les ressentis, les ambiances transparaissent clairement, tout en étant exacerbés par les musiques qu’elle a choisies pour sa playlist qui vous accompagne lors de votre lecture. J’y ai trouvé même une musicalité, en plus de la ritournelle, qui vient ponctuer les interventions du chuchoteur. (Robyne sait déjà que je ne pourrai plus la chanter pendant un moment avec mes élèves !)


Les pages défilent, et on monte en puissance dans le suspense et l’intensité, ne sachant plus où donner de la tête, faisant des suppositions au fur et à mesure qu’on dévore les chapitres. (Des débriefings journaliers avec Valou sur les chapitres lus étaient un plaisir, tellement nous étions prises dans notre lecture !)


C’est un écrit dense, avec des références très intéressantes, qui amène à une concentration naturelle, s’adressant clairement à un lectorat qui affectionne ce genre de romance, parce que Robyne joue constamment entre ce que l’être a du plus sombre et de plus beau, l'amour.


C’est une histoire hors norme, qui sort des codes, tout y apportant une touche de lumière, d’espoir, de beauté et d’innocence malgré l’horreur qui fait rage.


La force de cette héroïne est juste inimaginable, elle force le respect par son passé, son présent et sa résilience, si bien qu’on s’attache à elle en quelques lignes. Le chuchoteur est le premier personnage que je vous laisse découvrir, il ne vous laissera pas indifférent. Mais dans quelle sens ? Là, est tout l'enjeu de cette lecture !


J’aime lire des histoires qui me marquent, bousculent mes habitudes. Dark Whisper en fait parti, je ne doutais nullement de la plume de cette auteure que j’adore, et qui s’est attaqué à un nouveau style de façon brillante me faisant frôler le coup de cœur.


J’aurais peut-être vu la fin, de façon différente, parce que j’en veux toujours plus, avec un côté un peu terre à terre et romanesque. Mais c’est vraiment un avis personnel qui est un infime détail, jouant légèrement sur mon ressenti final, et non global.


Une rentrée littéraire qui se fait avec des romances d’une telle qualité de plume, d’ingéniosité dans la trame, et l’histoire, c’est juste un pur régal livresque. Je ne peux que vous murmurer avec autant de conviction que le chuchoteur « que jamais vous ne l’oublierez… » ce livre ! Vivez un moment intense de cruelles émotions !





J'avais tellement hâte de lire une Dark Romance écrite par Robyne. C'est une auteure que nous suivons depuis longtemps, bien avant qu'elle soit publiée chez Black Ink. A chaque roman, j'ai toujours été bluffée par l'intensité qu'elle met dans ses récits.


"Dark Whisper" est sombre, très sombre. Dérangeant même mais surtout hyper intriguant! Une fois plongée dans cette histoire, je n'arrêtais pas de fredonner " A la claire fontaine...", en mode un peu flippante ( merci Robyne ;-)). Les personnages et leur histoire m'ont interpellée et tourmentée. Volontairement, pour ne pas spoiler cette histoire, je ne vous parlerai ici que de mon ressenti.


D'emblée, j'ai été touchée par Hazielle. C'est une femme forte et fragile à la fois, j'adore ce genre de personnage: un point pour Robyne! Ensuite, le Chuchoteur m'a happée dans sa possessivité maladive pour Hazielle. A la limite de la folie, Robyne nous donne petit à petit des indices pour mieux comprendre ce personnage. Il est aussi touchant que gênant. Mais je n'ai pas pu m'empêcher de m'attacher à lui, qui se montre si protecteur envers l'animatrice de radio.

Lui veut-il du bien ou du mal?


Je me suis interrogée tout au long de ma lecture: si la cause est juste et nécessaire, les actes qui en découlent sont-ils pour autant pardonnables et justifiables? L'auteure frôle avec nos limites, elle joue avec ses personnages et par ricochet avec nous aussi.


La travail sur la psychologie des personnages est remarquable: encore un point pour Robyne! C'est bluffant. On sent qu'elle a travaillé comme une acharnée sur son roman. Les recherches ont dû être denses. Ajoutez à cela une intrigue, façon thriller, qui tient parfaitement la route, de mon point de vue, c'est une Dark machiavéliquement orchestrée.

Les chapitres ont défilé semant le trouble dans mon esprit. Je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il y a un côté "Arekinesque" (Angel Arekin, auteure de Dark, entre autres) dans "Dark Whisper". Ces deux auteures sont faites du même bois, si je puis dire. Leur plume est au service d'une histoire savamment ficelée, le côté "borderline" n'est jamais bien loin et pour autant la romance est belle et bien présente. Même si leurs Dark sont par essence, sombres, elles ont une manière bien à elles de subjuguer le sentiment amoureux et la puissance dont il peut faire preuve.


Parce que c'est bel et bien cela que je cherche quand je lis une romance: que l'amour soit si fort qu'il balaye tout sur son passage. C'est le cas ici, sans conteste...encore un point pour Robyne.

Difficile pour moi de ne pas avoir un coup de cœur pour ce roman qui m'a bouleversée. Dès les premiers chapitres, je l'avais senti, j'avais d'ailleurs prévenu ma complice Jouly: "Alerte coup de cœur"! L'ensemble est brillant, l'ambiance est entretenue avec une playlist très stylée, qui alterne sons lourds, bruts (je pense à ceux de Tommee Profitt) et d'autres plus poignants ( Chasing Cars ou My Heart Calling). Les contes dont fait référence Robyne, sont utilisés à bon escient et constituent une pièce du puzzle majeure de l'intrigue.


Coup de Coeur donc, il ne pouvait en être autrement.

Robyne: je suis complètement d'accord d'en lire des centaines d'autres comme celui-ci ;-), je t'ai un peu (vraiment un tout petit peu) torturée l'autre jour en te donnant RDV pour notre avis, j'espère que cela valait le coup d'attendre. (après tout il n'y a pas que les auteures qui sont sadiques...)


"A la Claire fontaine, m'en allant promener..."






49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout