• valou

Faded Flowers - Marjorie Khous




Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse.


Je crois que ce roman ne peut pas tomber entre toutes les mains. L'avertissement est de rigueur et bien annoncé en préambule. Nous sommes bel et bien en présence d'une dark romance et pas des moindres!


Impossible de rester de marbre en lisant cette histoire. Impossible de ne pas ressentir de fortes émotions en découvrant l'histoire de Nahel et Hayleen.

Impossible aussi de ne pas succomber à la très belle plume, presque lyrique, de Marjorie.


Le choix du thème est très audacieux et ne pourra pas plaire à tout le monde. L'inceste est un sujet délicat et tabou. Nahel et Hayleen sont frères et sœurs. Leur amour est fort, trop fort. Leurs sentiments ne sont pas ordinaires, ils sont décuplés. Nahel essaye de résister au charme d'Hayleen et se plonge dans son travail...d'assassin sanguinaire...Je vous l'ai dit nous sommes en présence d'une dark!


Lui est brisé, détruit par un passé innommable qui a fait de lui ce qu''il est aujourd'hui. Hayleen peut paraitre capricieuse, comme une enfant à qui on refuse son jouet. Elle insiste, séduit et provoque sciemment son frère pour qu'il craque parce qu'elle est profondément amoureuse de lui. Mais elle n'a pas toutes les cartes en main et ignore les tourments profonds de Nahel... Ce dernier a plusieurs visages, impitoyable, il prend un certain plaisir indifférent lorsqu'il donne la mort. Il arrive cependant à faire preuve de douceur, mais uniquement auprès de sa sœur qui l'apaise et lui offre un certain répit.

Leur histoire est une symphonie, qui monte crescendo, cuivres et tambours prennent de l'ampleur et conduisent leur mélodie vers des notes funestes.


Marjorie nous pousse à nous poser la question de ce qui est condamnable. On est en pleine immoralité, et pour autant paradoxalement je n'ai pas pu m'empêcher de trouver une certaine beauté (sombre) à leur histoire. Dans la villa où vivent Nahel et Hayleen sous la coupe de l'abject Maximiliano, il y a une contrepartie à tout. Un prix à payer, lourd, très lourd. Ce dernier a un sens de la moralité propre à lui-même, à ce qui l'arrange...


Je ne ressors pas indemne de cette lecture à laquelle je ne pourrais pas attribuer une note comme pour mes autres avis. Alors que je me remets tout juste des émotions vécues lors du FBI, les échanges tenus lors de la masterclass sur la Dark résonnent en moi. En lisant, "Faded flowers", je me suis dit que c'est la réflexion que suscite un tel roman qui m'intéresse: cette frontière ténue entre ce que l'on considère comme étant bien ou mal...

Les flashback de Nahel vous prennent aux tripes et sa réalité introspective torturée font de lui un sociopathe hors norme.


Je vous recommande de lire cette romance si vous avez le cœur bien accroché, prêt à affronter ce thème si particulier. C'est très sombre, parfois presque poétique. A l'image de la vie éphémère d'une fleur fraiche coupée, Nahel et Hayleen sont éclatants dans leur déviance et luttent pour que leurs pétales ne se fanent pas...

Je ne pouvais pas attribuer autre mention qu'une "Black ink Note" à ce roman, parce qu'il est particulier, noir, sombre, torturé, presque gore et surtout audacieux, courageux, réussi et dérangeant. Bref, une lecture que je n'oublierai pas de sitôt!

C'est une claque magistrale!




45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout