• valou

Fight - Charlotte Roucel




Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse.

J’ai lu « Fight » dans sa première édition il y a quelques années déjà. Je me suis replongée avec plaisir dans l’histoire de Marie et Noah, au cœur d’une Dark Romance vraiment très sombre cette fois-ci. Si dans sa première version, le côté Dark était effleuré, cette réédition fait un focus sur les moments très douloureux subis par Marie, avec des scènes flashback qui peuvent être violentes à lire. Ce livre n’est donc pas à tomber entre toutes les mains.


J’aime la Dark. J’aime lire la manière dont l’amour peut être une lueur d’espoir, infime soit-elle, pour aider les héros à supporter leurs souffrances et surmonter l'horreur. La puissance de ce sentiment peut aider à se reconstruire. C’est à mon sens l’essence même de « Fight ».


Le calvaire de Marie est y bouleversant. Ce personnage fait preuve d’une force incommensurable pour résister face à la folie de son bourreau, je me suis même demandée comment elle a fait pour supporter tout cela sans perdre la tête… Sa résilience force l’admiration. Il est impossible de rester insensible au destin de l’héroïne, considérée comme une vulgaire marchandise.


Sa rencontre avec Noah, personnage sombre et torturé, va d’abord l’effrayer puis petit à petit lui apporter un soutien inattendu. La première partie du roman se passe presque à huis-clos dans la chambre de Noah. Marie est craintive et légitimement apeurée. Noah montre un côté brutal de sa personnalité de prime abord. Puis, délicatement l’auteure fait évoluer leur relation. Noah développe un instinct de protection envers Marie absolument redoutable. Il pourrait être son sauveur, il pourrait lui offrir le monde…Mais cela est-il seulement envisageable, alors que Noah n’a connu que la violence et le gang des Warrior’s ?

La romance entre eux est puissante et belle, leur parcours sera semé d’embûches et de violences. On tremble à de nombreuses reprises pour les héros. Sous fond de guerre des gangs à Prescott, « Fight » vous plonge dans la triste réalité d’une misère subie par de nombreux habitants. Le taux de chômage bien trop élevé, entraine le développement du système « D », où seule la loi du plus fort règne. C’est sombre et obscur dans tous les sens du terme.


J’ai aimé cette réédition, le travail éditorial a permis de développer le côté très « dark » de cette romance. Charlotte Roucel a su décrire avec justesse la façon dont Marie et Noah vont s’apprivoiser. Les traumas subis par l’héroïne sont si violents, que j’ai aimé la manière dont l’auteure a développé le côté doux et patient de Noah, à l’exact opposé de la brutalité dont il peut faire preuve en dehors de sa chambre.


Si vous aimez ce genre de romance, foncez, n’hésitez pas. Les rebondissements ne manquent pas et l’amour non plus, au sien de cette dark décidément très sombre.





47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout