• Chasing Romance

Fight For Us - Koko Nhan



Nous remercions les Editions Black Ink pour ce Service de Presse.




La plume de Koko Nhan m’avait tellement plu avec la trilogie Kalliopée, que je n’ai pas hésité lorsque « Fight For Us » a été annoncé chez Black Ink.

Ici point de dystopie, mais plutôt une romance contemporaine, presque conçue comme une slow-burn.


Sasha et Lane sont meilleurs amis depuis l’enfance. La jeune femme ressent des sentiments très forts pour le jeune homme mais elle n’ose pas lui avouer ses sentiments. Elle va alors se sentir trahie et abandonnée, lorsqu’il va lui annoncer qu’il va s’engager dans l’armée américaine, alors que Sasha se destine à des études universitaires.

7 longues années passent, Sasha a mis un pansement sur ses plaies au cœur et Lane revient plus traumatisé que jamais. En lisant cette histoire, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au film « American Sniper » avec Bradley Cooper, qui raconte l'histoire de Chris Kyle. Le stress post-traumatique ressenti par les soldats revenus du front est sournois et complexe à gérer.

Si Sasha est absolument touchante dans sa manière d’aimer secrètement son meilleur ami, on sent toute la détermination de Lane à s’engager. La manière dont, à son retour, il est meurtri par ce qu’il a vécu et est incapable de ressentir autre chose que de la peur est poignante. Il rejette ses proches, s’enferme et se taire dans ses souvenirs douloureux. Seule Sasha est capable de l’apaiser.

Tout au long du roman, leur histoire évolue entre doutes, appréhension, incertitudes, retrouvailles et désir contenu. Le gouffre entre ceux restés au pays et ceux qui reviennent du front est rudement bien décrit. On sent que l’auteure a fait des recherches approfondies sur le sujet, sans nous abreuver de détails, mais en conservant l’utilité de ces informations à bon escient. Servi par la très belle plume de Koko, l’histoire est construite tout en subtilité.


Cependant, je m’attendais à davantage d’intensité entre Sasha et Lane, étant donné la puissance de leurs sentiments et de leur histoire. Je comprends toute fois le parti prix et le choix de l’auteure de faire évoluer lentement leur relation compte tenu de leur passé, des non-dits, du trauma de Lane et de sa difficile reconstruction. Mais parfois j’ai trouvé certains passages trop narratifs manquants d’interactions et de dialogues entre les protagonistes.


Si vous aimez les romances qui évoluent en douceur, tout en mettant en avant la puissance du sentiment amoureux, alors cette histoire est faite pour vous. La trame militaire est présente en filigrane mais n'étouffe absolument pas le récit.

Sasha et Lane ont une longue route devant eux pour tenter de toucher du doigt le bonheur qu’ils méritent, mais seront-ils assez forts pour supporter le poids des dommages collatéraux d’un conflit armé qui s’enlise au Moyen-Orient ?

Pour le découvrir, leur histoire est à lire!












« Fight for us » quand des sentiments profonds sont étouffés pendant des années et les rancoeurs tenaces, et les traumas si ancrés… C’est difficile d’avancer, de se retrouver, de pardonner !


J’étais ravie de retrouver la plume de cette auteure. Ce fut une lecture agréable mais je ne m’attendais pas à une telle romance contemporaine, pour moi c’est clairement une slow burn. Ce n’est pas ce que je préfère, mais… (oui, il y a souvent ou toujours un « mais » avec moi, vous dirait Valou !)


Koko Nhan décrit comme peu de personnes les sentiments qui bouleversent ses héros, nous permettant de s’émouvoir, de partager leurs ressentis.

Néanmoins les moments très narratifs vont, malheureusement, me donner une impression de longueur. Pourtant, ils sont en adéquation avec l’histoire qui doit prendre son temps entre un passé tenace et un présent compliqué.


La thématique du syndrome post-traumatique du soldat et quelque chose que j’ai déjà pu lire, mais ici c’est abordé de façon plus intimiste, en introspection.

J’avoue que l’héroïne qui a une tendance à faire l’autruche peut devenir très agaçante par moments. Et le mutisme de n’aide pas à la communication, mais petit à petit, à force ils y arrivent, le chemin sera long. Lane est émouvant dans sa détresse, sa culpabilité et son désir muselé, sa volonté de s’en sortir mais les démons sont tenaces. J’ai d’ailleurs trouvé dommage qu’on ne puisse pas plus profiter du Lane apaisé, amoureux, serein, on a tellement attendu !


La plume de cette auteure est toujours aussi précise et délicate pour transmettre les émotions de ses personnages. Néanmoins, ce qui me convient moins dans cette histoire c’est cette langueur, ces indécisions et le fait que le récit soit beaucoup plus lent. Je dirai que ce genre, que j’affectionne peu, me dérange et non pas la plume, ni la trame. Je suis par moments, passée à côté de ma lecture, même si sur l'ensemble , comme je l'ai déjà expliqué, elle fut agréable.


Je ne doute pas qu’a contrario de mon ressenti, certaines adoreront ce genre de romance.

Je les encourage même à le faire car la plume est de grande qualité.


17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout