• valou

Hais-Moi - Charlotte Roucel




Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse.


Je n’avais pas eu l’occasion de lire « Hais-moi » dans sa première édition, alors que cela avait été le cas pour « Fight ». Dès le début du roman, j’ai été prise d’une frénésie de lecture tant ce roman a un côté addictif. Si j’ai bien compris les mots de Charlotte le travail de réédition a été fastidieux et ça paye. A chaque fin de chapitre, j’ai eu envie de connaître la suite, si bien que j’ai vraiment eu du mal à lâcher ma tablette.


C’est une Romantic Suspens truffée de rebondissements, bien souvent complètement inattendus. La trame s’étale sur plusieurs années et j’ai aimé que la time line aille vite. Impossible de s’ennuyer en lisant une romance organisée comme celle-ci !


Bien sûr un des atouts majeurs de « Hais-moi » sont les personnages. J’ai aimé lire le côté dérangeant, troublant de Chris dans la première partie du roman, parce qu’on sent qu’il peut se montrer touchant sous ses airs de bad boy peu avenant. Kate est une femme qui va affronter l’adversité avec brio. Sa ténacité, son courage, son côté combatif force l’admiration, tant elle subit une multitude de malheurs. Cameron et Leslie sont de beaux personnages secondaires auxquels on s’attache autant qu’aux principaux. L’évolution de l’ensemble des personnages est hyper intéressante à découvrir.


L’affrontement entre Chris et Kate est clairement l’axe principal de l’intrigue qui tient en haleine. Ces deux-là se taquinent gentiment au début du roman puis s’affrontent sans cesse par la suite. Kate tient tête à Chris, qui ne se montre pas aussi revêche qu’il le ferait avec d’autres protagonistes. L’ambivalence de Chris, qui jongle toujours avec l’illégalité et son instinct de protection pour son entourage, rend furieuse Kate qui n’hésite pas à lui dire ses quatre vérités.


En tant que lectrice, j’ai parfois eu du mal à déterminer si Chris était véritablement bon pour Kate. L’auteure joue avec nous sur ce point, ce qui pousse aussi à vouloir en savoir plus. Ce mec est capable de surnommer Kate, « Cupcake », tout en gérant d’une main de fer un trafic de drogue de grande envergure. Un vrai paradoxe à lui tout seul ! Impossible de ne pas constater qu’ils se détestent autant qu’ils s’aiment. Reste à lire si le sentiment amoureux sera plus fort que la haine…à moins que cette dernière ne soit qu’un écran de fumée pour cacher le profond besoin qu’ils ont l’un de l’autre.


J’ai passé un très bon moment livresque, tant du côté de la romance que celui du suspens. « Hais-Moi » est à lire absolument. Si vous cherchez un roman intense, très rythmé, porté par Kate et Chris aussi passionnels que toxiques l’un envers l’autre, alors cette histoire est faite pour vous.




30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout