• valou

Indecent Contract with the boss - Mina Zadig




Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse.

C’est toujours un vrai plaisir de découvrir le nouvel opus de Mina Zadig, c’est donc sans aucune hésitation que je me suis plongée dans cette romance « Boss ». ça faisait longtemps que je n’avais pas lu d’histoire avec ce type de thrope. Il faut dire qu’il a été de nombreuses fois abordé.


Et bien ici, Mina m’a bluffée grâce au personnage de Cameron. Ce type ne fait pas semblant d’être un connard, s’en est un vrai pur et dur. Je dirai même que ce qualificatif n’est pas suffisant pour définir sa manière d’agir, sa suffisance et sa froideur. Control freak à l’extrême, cet homme ne laisse rien au hasard. On pourrait se dire que sa rencontre avec Jeanne pourrait l’adoucir, mais il n’en est rien ! Je me suis légitimement demandée si à un moment donné il allait montrer une once d’humanité.

Chapeau donc à Mina qui nous tient en haleine tout au long du roman avec cela.

Je me suis attachée à Jeanne dès le début, elle est l’exact opposé de Cameron. Traductrice, elle partage sa maison avec sa grand-mère et ses 2 amies. A elles trois, elles forment les triplettes (chères au coeur de Mina, coucou Anna et Ana ;-). J’ai adoré cette colocation intergénérationnelle: la bienveillance de Jeanne envers ses mamies est hyper touchante et l’humour de ces dernières est tonitruant, notamment celui de Betty.


Suite à un quiproquo, Jeanne va se voir proposer un contrat odieux et indécent par Cameron, qu’elle aimerait refuser de toute son âme, mais qu’elle va devoir accepter...A partir du moment où elle appose sa signature en bas du contrat, elle va devoir jouer à l’amoureuse transie, mais comment faire alors que son partenaire de jeu est un glaçon ascendant iceberg ?

J’ai aimé lire leurs joutes verbales au cours desquelles, Jeanne essaye de pousser Cameron dans ses retranchements pour le faire réagir... Mais leur relation contractuelle leur impose une sorte de barrière que le beau gosse peine à franchir...J’ai aussi aimé lire la manière dont Jeanne se sent piéger par cet homme qu’elle aimerait fuir, sans en être capable. Ce paradoxe est vraiment bien abordé tout au long de l’histoire.

C’est une romance intense, qui pourra vous faire ressentir de la colère à certains moments, le comportement de Cameron étant bien souvent troublant.

Mais elle vous donnera chaud, car dans l’intimité ces deux-là sont explosifs !!

J’ai dévoré cet opus, pressée de connaître la suite à chaque fin de chapitre. La plume de Mina Zadig est toujours aussi fluide et maîtrisée, elle nous embarque sans mal au coeur de son histoire. Je trouve que par son originalité, cette romance « Boss », sort du lot. Elle est à lire absolument !




12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout