top of page
  • Photo du rédacteurvalou

Lexmo - Farah Anah




Je remercie les Editions Black Ink pour ce service presse.


Farah est une de mes auteures préférées chez Black Ink. Aussi, je la suis les yeux fermés, même si les romances universitaires ne sont pas celles que j’aime le plus, j’avais hâte de faire connaissance avec Leyah et Zach.


Dès les premiers chapitres, comme l’a annoncé Farah, on plonge au coeur d’une histoire bien plus légère que celles qu’elle a l’habitude d’écrire. Il faut dire que après « Ton Parfum », une peu de légèreté peut être la bienvenue.

D’emblée je me suis attachée à Leyah, en rupture avec la communauté mormone, elle a le courage de défier sa famille et la doctrine sectaire pour intégrer High Hills University en Californie. Pressée de croiser celui qui fait battre son coeur depuis toujours, le fameux Zach, Farah nous donne à lire une héroïne touchante et très drôle, animée par la quête de sa première fois ! Cette jeune femme est spontanée, sans filtre, un vrai rayon de soleil à elle toute seule. Elle est juste géniale à lire, et mérite d’ailleurs une mention spéciale.


Zach a tout du « p’tit con », ascendant bad boy, typique qui peuple les fraternités universitaires américaine. Pilier des Bêta Thêta Phi, il organise des fêtes étudiantes démentielles. L’arrivée de Leyah dans son univers ne va pas lui plaire...Sa présence lui rappelle le dogme mormon, et ça ne lui rappelle pas de bons souvenirs, puisqu’il a radicalement changé de vie et a été excommunié de cette communauté.


La fraîcheur de Leyah, sa manière d’interagir avec Zach et de le bousculer sont très plaisantes à lire. Elle intègre la fraternité avec aisance, elle qui n’en a pourtant pas tous les codes. C’est l’occasion de faire connaissance avec les personnages secondaires auquels on s’attache, je pense notamment à Yuri, à Liam ou encore à West. La vie au sein de la fraternité des Bêta Thêta Phi n’est pas de tout repos, je vous le dis !!


A travers cette histoire, Farah aborde la façon dont il est difficile de se défaire du conditionnement sectaire. La communauté Mormone se montre fermée sur un certain nombre de sujets, ce qui montre la force dont fait preuve Leyah pour se détacher des siens et de ce qui lui a été inculqué depuis petite. Pourtant, elle est ouverte à de nouvelles expériences, tantôt drôles, tantôt qui pourraient la conduire sur une pente dangereuse…


A travers une romance Slow Burn, Zach et Leyah soufflent le chaud et le froid. Le jeune homme se montre très protecteur envers elle et la repousse tout autant...Bref, un petit jeu s’instaure entre eux tout au long du roman.

Je dois avouer que le dernier tiers de l'histoire m’a particulièrement plu. Il est plus intense, un peu moins léger que le reste du roman. Captivée, j’étais pressée de voir comment la situation des personnages allait évoluer. Leyah et Zach vont être mis à rude épreuve, face à leur contradictions et aux conséquences de leur manque de communication, ils devront faire des choix.


Pour découvrir de quoi il en retourne et ce que signifie « Lexmo », je vous invite à lire cette romance. Si vous aimez les histoires d’amour et les premières fois en milieu universitaire, alors faites confiance à la jolie plume de Farah. Personnellement, j’ai passé un bon moment livresque, même si, je vous avoue que je préfère sa plume lorsqu’elle est plus sombre :-)







26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page