• Chasing Romance

My girl - Shelby Kaly



Nous remercions les Editions Black Ink pour ce Service de Presse.



J'ai lu tous les romans de Shelby Kaly, il était donc évident pour moi de lire "My Girl", sans aucune hésitation.


Une fois que j'ai pu me plonger complètement dans ma lecture, j'ai dévoré cette histoire. Si la trame de fond consacrée aux retrouvailles houleuses de mariés de Las Vegas n'est pas inédite en soi, j'ai passé un très bon moment avec Heather et Kurt.


Dès que ces deux-là se retrouvent huit ans après leur union dans une chapelle sur le Strip, j'ai été charmée par la puissance du désir qui fait rage entre eux. Si Heather essaye de lutter contre ses sentiments pour obtenir le divorce, Kurt, lui se montre plus que retord...Shelby sait écrire des personnages masculins forts, touchants et dégoulinant de sex-appeal, à l'image et Jett dans "Black Fidelity" ou Connor dans "Possessed Souls". Kurt n'est pas en reste. Son entêtement à ne pas vouloir divorcer m'a totalement séduite. Il fait preuve d'un charme de dingue pour faire plier Heath'...et nous par la même occasion. Il est abîmé, torturé par la peur d'être abandonné à nouveau. Son passé familial a forgé qui il est aujourd'hui et ses sentiments pour sa femme sont si puissants...Bref, vous l'aurez compris Kurt m'a cueillie.


J'ai aimé lire l'intensité que ces deux-là vont partager, que ce soit à travers l'objectif d'Heath' ou lorsque leurs sens explosent. Le poids de leur famille respective est un véritable boulet à leur patte et il est vraiment intéressant de lire la manière dont ils vont l'un et l'autre tenter de lutter pour s'en débarrasser.


C'est donc une très belle romance qui signe ici l'auteure. A nouveau elle a su m'emporter au gré de sa jolie plume qui vous fait vous accrocher au récit, sans avoir envie de le lâcher avant d'avoir atteint la fin.


Je vous recommande de lire cette histoire, surtout si vous aimez les romances passionnées au cours desquelles, l'amour, le vrai, est vraiment très fort entre les héros. Ca donne envie d'aller se marier à Las Vegas tiens, et surtout d'y trouver un mari comme Kurt :-)!










My girl est une très belle New Adult qui m’a fait retrouver les romances où j’aime vibrer avec un héros so HOT.


Il faut dire que Kurt m’a séduit en un clin d’œil, le musicien so sexy, cabossé par la vie, qui surtout aime au-delà du raisonnable, à tel point qu’il est prêt à jouer avec le destin pour ça. J’aime ses failles qu’il cache, même si elles ressortent à travers sa sensibilité ou son attitude de connard. On pourrait le détester aussi sans soucis, pourtant il rentre incontestablement dans la catégorie que nous avons nommé avec Valou : "dézingueur de culotte" !

Il m’a fait penser au personnage de Jett de Black Fidelity par certains aspects, tout en étant complètement différent. Et Dieu sait qu’il m’a fait complètement vibrer celui-ci ! Shelby arrive à mettre un je-ne-sais-quoi, de tellement attractif et sensuel dans ses héros cabossés, talentueux, dégageant une aura presque animale, un amour possessif et sans limite. Il faut dire qu’on les voit à travers les yeux de femme qui sont complètement envoutée volontairement ou pas, par ces spécimens masculins, ces avions de chasse !


La plume de cette auteure a donc cette particularité c’est de vous faire succomber à son héros, au point qu’il vous fasse découvrir tout un pêle-mêle d’émotions comme à celles qu’ils désirent ardemment.

En effet, munissez-vous d’un éventail ou tout autre objet pouvant vous faire un peu d’air frais car entre Heather et Kurt c’est électrique, magnétique, brûlant. Ils se repoussent autant qu’ils s’attirent, à tour de rôle, n’assumant pas pour diverses raisons.


Je vous parle beaucoup de Kurt mais Heather et tout aussi intéressante dans son cheminement vers sa liberté, et son acceptation d’émancipation.

Elle est confrontée à ses désirs, son passé et surtout elle va devoir faire des choix malgré un monde tout tracé qui se retrouve chamboulé. Son œil de photographe est aiguisé, sensible, ce qui lui permet de décrypter Kurt. Je m’attendais à plus de punch de sa part pour combattre son monstre de mère.


La trame permet de suivre ce couple, qui se redécouvre adulte, qui a réalisé certains de ces rêves individuellement, mais leurs casseroles sont encore bien présentes, plombant leur présent. J’ai pris plaisir à les voir évoluer, se déchirer, s’écouter, se tourner autour, se désirer et essayer de se comprendre, de s’accepter.


Cette histoire est vraiment addictive par ses héros, si profonds, qui s’aiment mais qui ont tellement peur du pouvoir de cet amour, du mal qui pourrait en découler.

J’avoue m’être régalée dans cette lecture, retrouvant cet esprit que j’avais tant adoré dans Black Fidélity.




33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout