• Jouly

New trip in Alaska - Emma Landas


Je remercie les Editions Black Ink pour ce Service de Presse.


« New trip in Alaska » est une romance signée Emma Landas avec tout son univers.


Dès les premiers paragraphes le ton est donné, et j’adore l’humour qu’elle transmet dans ces écrits. Certains s’y prêtent plus que d’autres, mais j’ai toujours la sensation qu’elle y met son humour grinçant, décalé, qu’elle a dans la vie, c’est en tout cas mon impression !


De suite, on a une Meredith guindée, complètement déçue et en colère de retourner sur sa terre natale et celle de son ex-fiancé. Elle en devient extrêmement revancharde, vers ses amies de New York, et là on se délecte de son aigreur. Tout comme j’ai apprécié grandement les échanges, Meghan, Peter ! On peut lire ce livre indépendamment du premier, « Bad trip in Alaskal », pourtant c’est mieux, et plus agréable de connaitre ce qui lie Peter, Kal et Meghan, sinon vous passerez à côté de certaines plaisanteries et références. Ce serait dommage quand même !

Les échanges sont vifs, les rancœurs tenaces, tout comme les quiproquos, ce qui fait des relations tendues au couteau comme sait si bien l’écrire Emma.


Contre toute attente, je ne me suis pas rangée du côté de Merry mais de celui de Peter, il m’a touché cet homme avec ces erreurs, maladresses. C’est un homme comme je les aime, viril, protecteur, loyal et fidèle, avec un cœur immense, qu’il protège, et sait rendre au centuple aux personnes qu’il aime.


Je ne m’attendais pas à ce que cette romance tire autant sur le style contemporain, parce que Merry par moments on a envie de la secouer et de lui dire qu’on s’en fout de New York, de son fiancé, ils ne font pas le poids face à Peter quoi ??? Il chaud, tendre... Ouvre les yeux ma belle, bouge -toi, fonce, grrr qu’elle peut être agaçante, même avec ses amies !


Le style de Madame La Baronne m’a fait passer un très bon moment grâce à son ton, Peter, bien évidemment, très différent de Kal et heureusement ! Le phare m’a fait rêver à des instants d’évasion avec un alaskien comme Peter, hein !

Avis aux amatrices de grands espaces, c’est en Alaska qu’on trouve de sacrés mecs grâce à cette plume au style bien affirmé .







25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout