• Jouly

Nos silences complices - Julie Anne Bastard & Ludivine Delaune



Je remercie les Editions BMR et Netgalley pour ce Service de Presse.



« Nos silences complices » est une romance contemporaine très slow burn.


Ce quatre mains nous transporte lors d’une réunion de famille. L’héroïne, Lilie se retrouve chez sa « mamita » entourée de sa famille maternelle. Cette partie de l’histoire est assez longue, met les éléments en place. Elles ont réussi à nous faire revivre au cœur de ses familles, avec ses secrets, ses rivalités, ses désaccords et préjugés. Toutes ces petites choses qui font qu’on adore sa famille, tout l’aspect plaisant et nostalgique, le respect et l’attachement aux aïeuls, mais aussi toutes celles qu’on déteste, qui agace et change pas avec les années, sont présentes.


L’ambiance est vraiment très bien retranscrite, les odeurs, les saveurs … Les bons petits plats de la grand-mère font saliver à travers les pages, tout comme les paysages de Normandie.


Ce qui m’a vraiment dérangé c’est que la romance arrive très tardivement, tout d’abord en filigrane pour ensuite un peu plus s’affirmer. Certes, la situation et la vie amoureuse de Lilie l’expliquent, mais quand même.

C’est pour moi plus un livre sur la famille, les relations familiales avec tous leurs avantages, le soutien, l’entraide, le partage, leurs inconvénients, le bruit, les manies des autres, les secrets… mais également sur les carrefours et choix de vie.

La romance y est inexistante une partie du livre, puis secondaire pour arriver sur la fin, on n’a même pas le temps de s’attacher au couple qu’on est déjà à l’épilogue. C’est vraiment dommage, car ce n’est pas mal écrit, bien au contraire, c’est frustrant, d’attendre pour en avoir si peu, en réalité, trop de retenue entre les deux héros.


Donc mon ressenti est en demi-teinte parce qu’il n’y a pas assez de romance à mon goût même s’il y a de très beaux moments de partage, d’introspection. Les plumes de ces deux auteures sont de qualité mais la manière de construire l’histoire me convient moins, je préfère lorsque c’est plus intense et développé.


Je suis sûre que cette histoire ravira des cœurs sans soucis, le mien a mis trop de temps à battre pour être rapidement coupé dans son élan.


10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout