• valou

Parfait rockeur, vrai sauvage - Anna Wendell







Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse.

Ce troisième opus clôture la saga consacrée à la troupe Utopia. Le premier était consacré à la créatrice du Show Aline et sa rencontre avec Gabriel. Le second était centré sur la lumineuse Silvia et son biker Aidan. Place maintenant à la fragile Mélanie et sa collision avec son loup.


Direction New-York et le Madison Square Garden où toute la troupe va se produire. L’occasion pour elle d’accueillir le groupe Wild Souls et les 4 énergumènes qui le composent, Mak, Red, Josh et Wolf.


Mélanie est la chanteuse de la troupe et sa rencontre avec Wolf va la chambouler, c’est le moins que l’on puisse, alors que toute relation extra-professionnelle leur est strictement interdite…


D’emblée j’ai accroché avec la personnalité de Mélanie et celle de Wolf. Ces deux êtres sont brisés. Dès le début, leurs échanges de regard sont d’une incroyable intensité. Elle est complètement attirée par cet homme dont elle ressent l’immense douleur. Le chapitre 11 illustre cela à merveille et est particulièrement émouvant. C’est comme si leurs blessures les attiraient irrémédiablement l’un vers l’autre. Difficile de lutter quand on a l’impression que l’objet de son désir peut être la seule chose qui vous permet de faire face.


Entre ces deux-là c'est électrique. L'auteure nous entraine sans difficulté aux confins de leur attirance, entre interdit et sensualité. Mais Anna Wendell a aussi travaillé sa trame de manière à ce qu'elle entretienne avec brio le mystère autour du passé respectif de Mélanie et Wolf. Qu'ont-ils vécu pour en être si amochés?

Il y a donc un certain suspens qui plane autour de ce roman. Le rebondissement final m'a scotché, je ne m'y attendais pas !


Plus sombre que les deux précédents tomes, je crois que l'histoire de Mélanie et Wolf a ma petite préférence. J'ai passé un très bon moment en leur compagnie.

Il est très plaisant de lire les personnages des tomes précédents apparaitre ici. Cela offre une jolie conclusion à Utopia.


Si mon seul bémol reste la longueur des titres choisis qui ne rendent pas justice au contenu des romans, j'ai vraiment aimé découvrir Aline, Silvia et Mélanie, attendant chaque tome avec impatience.


Anna Wendell a réussi à nous raconter les histoires poignantes de ses héros Utopiens, à travers ces trois tomes dans lesquels figurent des romances addictives et intenses. Je salue son audace d'avoir de nous avoir parlé, avec brio, de la vie de cette troupe opéra rock, sujet qui lui tient particulièrement à cœur, et de s'en servir comme trame de fond pour sa trilogie. C'était osé et vraiment novateur, pari réussi!







16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout