• valou

Perfectly Wrong - Sarah Rivens




Je remercie les éditions BMR pour ce service presse.

Avant de découvrir le tome 2 de Captive qui arrivera en janvier, Sarah Rivens a choisi de nous raconter l’histoire de Ben, cousin et bras droit d’Ash, dans un tome 1.5, qui s'apparente plutôt à une romance contemporaine.


Il est plaisant d’en découvrir davantage sur ce personnage, bien plus solaire que son sombre cousin. Ben a toujours la blague facile, mais cacherait il un tempérament plus romantique et plus profond qu’il n’y parait ?


Isabella, Bella pour Ben, ne s’est jamais remise du comportement de Ben, qui à l’époque du lycée ne lui a plus donné de nouvelles du jour au lendemain. Bella a vécu cela comme un abandon dont elle ne s’est jamais vraiment remise, malgré les années qui ont passées. Alors quand l’occasion se présente, poussée par sa colocataire, elle va reprendre contact avec Ben d’une manière originale. Commence alors une relation épistolaire 2.0 entre eux, sur fond d'échanges de messages et d'appels en face time...


A travers leurs échanges et les flashbacks qu’ils se remémorent l’un et l’autre, je me suis assez vite attachée à ces deux-là. On sent que des sentiments très forts les ont unis par le passé et qu’il ne manque pas grand-chose pour les ranimer au présent.


A travers cette histoire parallèle à celle d’Ash et Ella, on en apprend davantage sur les sentiments et la façon de raisonner d’Asher Scott, qui se livre bien plus qu’on ne l’imagine à Ben. On mesure aussi la taille de l’empire Scott et ses enjeux qui conditionnent la vie des membres qui la composent…


J'ai donc passé un bon moment, même si, comme ce fut le cas pour le Tome 1 de Captive, j'aurais aimé que les choses aillent un peu plus vite entre Bella et Ben, pour entrer plus vite dans le cœur de l'histoire et de leur romance.

Comme pour Captive, les chapitres s’enchainent avec facilité et l’auteure joue avec nos nerfs, car on crève d’envie de savoir quand enfin ces deux-là vont se retrouver. Elle fait aussi la part belle à la musique tout au long de l'histoire, d'ailleurs pour le clin d'oeil, le titre du roman étant le titre d'une chanson de Shawn Mendes.




11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout