• Jouly

The Bounty Fuckers - Mission 3 Bellamy - K.Jarno



Je remercie les Editions Black Ink pour ce Service de Presse.


The Bounty fuckers – Mission 3 Bellamy est un MM aux accents de romantic suspense !

Ravie de retrouver l’équipe des Bounty Fuckers, même si un, étant éloigné, ne sera qu’un peu évoqué, mais nous découvrons légèrement un petit nouveau. J’avais hâte d’avoir des réponses, et d’en savoir plus sur l’insaisissable Bellamy.


J’ai trouvé plus compliqué d’entrer de ce dernier tome, car le personnage de Bellamy est à part, singulier dans le personnage qu’il s’est créé pour se protéger : très désinvolte, fin analyste, avec léger côté sociopathe. Ce n’est pas celui qui ressent le plus de sentiments, ni d’émotions. On parlerait plutôt de sensations, et lorsqu’elles apparaissent, il les musèle pour son travail. C’est parfois déroutant, pourtant ces réflexions sont drôles tout comme ses erreurs de langue ou d’expressions françaises !

Lorsque la relation d’approche entre Bellamy et Judas s’intensifie, je me suis prise au jeu.


C’est une romance à part, une attirance dans un jeu de dupes, aux enjeux différents, où chacun y rencontre en quelque sorte peu son double. C’est intéressant, bien amené, ils sont aussi énigmatiques l’un que l’autre avec ce côté très guindé tout en retenue, pour ne pas se dévoiler…


K.Jarno flirte une nouvelle fois avec la limite entre le bien et le mal, le jugement, ce qui acceptable ou non. On y trouve même des références à l'église, au culte chrétien, mais avec l'oeil décalé de Bellamy et son culot. La preuve en est, le choix audacieux du nom de Judas comme second héros. J’ai failli détester l’auteur pour ses choix de dénouement…

La scène de salle de bain et la suite sont bouleversantes, criantes de vérité, Bellamy abat les murs, sort ses tripes, son âme. C’est extrêmement émouvant et réussit.


Cette histoire est tortueuse et complexe avec une fin à la hauteur de la relation entre Bellamy et Judas, avec des zones d’ombre, des non-dits, et des sentiments profonds silencieux, retenus…

Elle n’est pas lisse, tout en y laissant une porte ouverte… C’est tout à fait en adéquation avec l’histoire, bien trouvé, écrit et orchestré. Pourtant, j’en ressors frustrée de ne pas avoir pu profiter plus de ce duo. J’espère que ce sera plus le cas dans le dernier opus, mais ce dont je doute…


D’un autre côté, je reste avec un petit manque, une légère déception, de ne pas en savoir plus sur l’évolution finale des Bounty fuckers. J’espère que j’aurai mes réponses dans le quatrième tome auquel je ne m’attendais pas, il faut bien l’avouer.


Ce tome se distingue par sa singularité qui va avec son personnage principal, sa romance est timide, comme dans la réserve, même si l’attirance est forte. L’intrigue passe pourtant en second plan tout en restant en filigrane, avec le doute qui plane, des ramifications qui se font entre les histoires de chaque livre de la saga.


Malgré quelques petites réserves, cette histoire intrigue, questionne et ne laisse pas indifférent. Du coup, j’avoue en attendre pas mal du dernier tome, à venir, de cette série !




20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout