• valou

The Mafia Chronicles, Tome 1: Bound By Honor - Cora Reilly




Je remercie les éditions BMR pour ce service presse.


J’avais hâte de lire le premier tome de cette saga, qui a déjà connu un certain succès dans d’autres pays. Si le sujet de la romance au sein de la Mafia et plus particulièrement celui d’un mariage forcé n’est pas novateur en soi, j’ai passé un bon moment livresque avec ce roman que j’ai dévoré.


Dès le début j’ai été happée par le destin d’Aria, qui a à peine 15 ans apprend qu’elle est déjà promise à Luca Vitiello, futur Capo de la branche new-yorkaise de la mafia italienne aux Etats-Unis. On sent toute la terreur et l’effroi qui l’habite, rien qu’à cette idée. A ses 18 ans, le mariage est célébré et la voilà unie avec un homme froid et impitoyable…


Il y a une belle tension qui éclot entre les héros. Aria essaye de faire face à ce mari qui lui a été attribué. Mais elle va aussi apprendre à le découvrir. Luca de son côté va faire preuve d’une patience inattendue quant à la réserve et à la peur exprimées par son épouse. De ce personnage se dégage un charisme sans borne qui pourrait bien séduire Aria.


L’auteure souligne avec justesse la condition des femmes dans ce milieu hermétique et dogmatique qu’est la famiglia. Elles servent de faire valoir aux hommes, qui les utilisent comme monnaie pour valoriser leur territoire. Elles doivent subir et accepter leur destin sans s’y opposer … Cet héritage de traditions familiales désuètes pèse lourd sur le cœur de ces femmes. Aria fait face avec courage.


J’ai aimé la manière dont la relation évolue progressivement entre Luca et Aria. Entre apprivoisement de l’un et de l’autre et découverte du plaisir. Aria va apporter du réconfort et de l’apaisement à Luca qui enfin apprendre à ouvrir son cœur. Luca va faire découvrir à la jeune femme que ce qu’elle ne connait pas encore pourrait lui procurer un plaisir inoubliable, ce qui offre d'ailleurs de jolies scènes sexy…


Ce premier opus se lit hyper bien, très addictif, il m’a donné de connaitre la suite à la fin de chaque chapitre. Cette romance mafieuse respecte les codes du genre sans le renouveler complètement. Il m’a manqué le point de vue de Luca, qui aurait pu être très intéressant. J’ai trouvé que la fin du roman est un peu rapide, elle aurait mérité quelques paragraphes supplémentaires. On distingue sans mal qui seront les héroïnes des tomes suivants. Il me tarde de connaitre l’histoire consacrée à Gianna qui promet, étant donné son tempérament de feu. En attendant, le second tome à paraitre en avril chez BMR « Bound By Duty » sera consacré à Valentina dont j’ai aussi hâte de lire le destin.


.




29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout