• valou

Kalliopée, Le dilemme d'une reine - Tome 3 - Koko Nhan







Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse.


Aujourd’hui, c’est jour de sortie pour le 3ieme et dernier tome de la saga Kalliopée. Il clôture à merveille cette dystopie captivante. Ce troisième opus est une totale découverte pour moi, puisque à l’annonce de la réédition de cette histoire chez Black Ink, je me suis réservée la lecture de ce troisième tome, et pourtant dieu sait que j’avais envie de connaitre le destin de la princesse !


La fin du second tome nous laissait avec un suspens étouffant : je me suis légitimement demandée si Kalliopée et Karel avaient encore un avenir devant eux. La souffrance et la peine ressenties par les personnages sont poignantes. La belle est retournée sur Viridia, enceinte jusqu’au cou et anéantie. Toujours aussi forte et combattive, elle essaye malgré tout d’avancer et pense avant tout à la protection de son peuple.


Ce troisième opus est plus politique que les précédents. L’héroïne est effectivement confrontée à un cruel dilemme : devenir reine et pouvoir assouvir son souhait de faire évoluer les mœurs ainsi que le droit des femmes, ou privilégier son amour pour le prince de Lapisia et l’avenir de sa famille. Cruel est bel et bien le mot ! Bien maligne serait celle qui pourrait dire d’emblée quel serait son choix face à ce genre d’alternative !


C’est aussi le tome de la révélation pour Karel, peut-être finira-t-il par apaiser sa colère et sa souffrance...Toujours est-il que son amour sans commune mesure pour sa femme est si puissant, si dense, qu’il en devient touchant. Il souffre autant qu’il aime. Il est prêt à tout pour celle qu’il ne voyait que comme son ennemie au début du tome 1. Il n’a qu’une très faible estime de lui-même, il se dit profondément mauvais alors qu’il n’en est rien. Au fond il se montrera bien meilleur que Xerios son père, qu’il a tant cherché à rendre fier, alors qu’il se sent si coupable du décès de sa mère et de sa petite sœur...


Le dénouement de cette saga est très progressiste et fait écho à la place des femmes au sein de notre société actuelle. J’ai dévoré ce dernier tome, fascinée par l’évolution des personnages, et comme je le disais pour mes précédents avis, par la construction de la trame.


Ce n’est pas une saga qui se lit, mais qui se bouffe, littéralement. Tous les ingrédients sont justement dosés pour vous rendre addict à la trame. Pour le message véhiculé ici, pour ses personnages, pour l’histoire d’amour entre Kalliopée et Karel, pour la bible très étoffée des personnages secondaires et pour l’intrigue, j’ai eu un coup de cœur pour l’ensemble de cette trilogie, tout simplement.



23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout