• valou

Ladro Di Anime - Lorelei C.




Je remercie Lorelei pour m’avoir envoyé son roman en service presse.


«Ladro Di Anime» est le troisième bébé de l’auteure. Publié en mai 2021, il me faisait de l’œil depuis longtemps. Il faut dire que j’aime lire les histoires dans lesquelles les personnages ont une différence d’âge. C’est donc avec plaisir que je me suis plongée dans cette histoire d’âmes sœurs.


Comment ne pas fondre en lisant ce roman ? Mon p’tit cœur a été touché par le petit Luca 7 ans qui tombe en pamoison devant Doriane alors qu’elle n’a que quelques jours. A partir de cet instant, ils seront liés à tout jamais par des sentiments très puissants. « Ladro Di Anime » raconte comment ses deux êtres sont indissociables et comment leur amour évolue (non sans mal), vers une fusion totale de leur cœur et de leur corps.


J’ai avalé cette romance en un éclair. Les chapitres nombreux, sont courts et donnent du rythme à la trame. On alterne les points de vue de Doriane et Luca. Entre eux, c’est un amour fou, démesuré, mais si fort. Leur histoire est un voyage au pays des émotions exacerbées par ce lien inflexible.

J’ai aimé lire la façon dont Doriane est éperdument amoureuse de son Ladro. Elle l’attend de puis si longtemps. Le beau sicilien de son côté a dû mal à prendre conscience qu’il ressent exactement la même chose pour sa Dolce. Leurs surnoms, leur complicité, leur jalousie, leur amitié, leur amour, la découverte de leur corps, leur sensualité…toutes ces notions sont réunies ici pour donner lieu à un cocktail explosif de sentiments. Cela peut paraitre un poil Too Much, notamment dans les réactions que l’un et l’autre peuvent avoir, tantôt immature, tantôt surprotectrice, mais c’est beau que voulez-vous.


L’auteure en profite pour nous faire voyager l’esprit, en plus du cœur, en Sicile (dont j’ai adoré les description des lieux et de l’ambiance) et en Nouvelle-Zélande. Où qu’ils aillent, Doriane et Luca sont inséparables de toute façon.

Par ailleurs, « Ladro Di Anime » est aussi une histoire familiale. Le poids de la famille sicilienne, parfois très encombrante, donnera aussi du fil à retordre à nos âmes sœurs.

Un amour pareil fait rêver, et c’est pour ça que j’aime la romance : parce qu’elle nous emporte dans des histoires qui n’ont pas de limites. Leur appartenance l’un à l’autre est magique, sans faille. Le romantisme est au rendez-vous ici, on vibre avec les personnages et ce pour notre plus grand plaisir.





26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout