• valou

Under The Rain - Emma S. James




Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse.

Je dois dire que j’avais hâte de me plonger dans « Under The Rain », la magnifique couverture donne envie de s’y plonger et à l’idée que l’histoire se passe en Irlande, je m’en réjouissais d’avance.

J’ai eu la chance de pouvoir y aller une fois, et c’est de mes destinations coup de coeur, j’adorerai y retourner.

Emma S. James, dont je ne connaissais pas la jolie plume jusqu’ici, écrit une belle déclaration à la lecture et à l’imagination à travers le personnage de son héroïne Faye. Cette jeune femme, solaire et pétillante, est curieuse de tout et s’émerveille devant ses découvertes. Ça fait du bien de lire ce genre de personnage tellement rafraîchissant ! A travers son regard, on découvre Galway, ville située dans l’Ouest irlandais. J’ai vraiment aimé la manière dont l’auteure joue avec l’ambiance de cette ville et comment elle a pu rendre la pluie poétique, comme un personnage additionnel à l’histoire.


Dès les premiers chapitres,on se rend compte que Caleb est méchant, bourré de principes idiots, arrogant et aigri. Quel portrait me direz-vous, mais c’est pourtant la réalité. Imaginez donc ce que sa rencontre avec Faye va donner !! La fée pénètre dans l’antre du dragon, puisque Caleb gère le pub familial, dans lequel elle va travailler.


Entre eux, c’est à couteaux tirés. Leurs échanges sont électriques et fourmillent de reparties bien placées. Caleb n’hésite pas à blesser verbalement Faye mais la belle ne se laisse pas faire, loin delà. Pourtant, entre eux il y a aussi cette alchimie, cette électricité et cette attirance incroyable. Difficile pour eux de gérer leurs conflits, mélangés à une attraction sexuelle indéniable, surtout quand il va leur falloir travailler ensemble !

Le seul petit bémol que je pourrais avoir, c’est que j’ai trouvé que Faye et Caleb mettaient peut être un peu trop de temps à se tourner autour, même si je comprends tout à fait le choix de l’auteure à ce sujet, pour faire monter la température entre ses personnages.

J’ai vraiment passé un excellent moment livresque, évidemment je vous recommande de lire cette romance. Je ne me suis pas ennuyée une seule fois. Entre poésie et passion, l’histoire d’amour de Caleb et Faye est à découvrir.


Mention spéciale au personnage d’Edmond, si touchant à travers son histoire personnelle. J’ai adoré lire ses échanges avec Faye, empreints de tendresse et d’émotion.


L’auteure clôture son roman par un très bel épilogue. Je ne peux pas m’empêcher de penser qu’elle a posé les jalons, tout au long de son roman, pour ouvrir son histoire vers des spin-off, ayant pour héros les personnages secondaires de « Under The Rain ». Je verrais bien Liv et Jack avoir leur propre romance et un autre tome consacré à Eve...Why not !



Je remercie les Editions Addictives pour ce Service de Presse.


Avec la sortie en broché de cette romance, j'ai eu la chance de pouvoir le lire et découvrir la plume d'Emma S. James.

C'est une sacrée belle déclaration d'amour que cette auteure fait à Irlande, notamment à la ville Galway et ses environs, son esprit, son art de vivre. C'est dépaysant, très bien informé, et détaillé peut-être parfois trop.

J'ai d'ailleurs mis du temps à rentrer dans cette histoire, parce que l'héroïne assez mélancolique, prend le temps de décrire son arrivée et son quotidien. On sent que l'auteure pose bien son histoire, cette manière de commencer son livre peut plaire, mais chez moi cela m'a quelque peu freiné, n'étant pas très adepte de la narration.


L'héroïne, Faye a quelque chose de touchant dans sa manière de se débattre à se trouver. Elle est plutôt passive au début de la romance, ce qui ne m'a pas aidé non plus à entrer dans l'histoire, sauf avec Caleb, bien sûr, là ça fait des étincelles verbales, voire plus !

C'est à partir du premier tiers du livre où j'ai commencé à m'attacher à eux, à leur voyage à Dublin... Lui montre un autre visage que celui qui repousse toutes les femmes à part pour les mettre dans son lit. Son côté sale ours mal léché avec Faye va s'estomper petit à petit ... Elle va devenir plus solaire, avec un petit côté magique, elle m'a émue dans sa relation avec le grand-père de Caleb, Edmond, sa manière délicate d'appréhender les choses avec une bonté d'âme.

Je pense que ce qui m'a le plus dérangé dans cette histoire, c'est son côté slow burn, puisque c'est assez long à venir entre l'irlandais bourru et la petite fée française ! Malgré des pactes entre eux, qu'est-ce qu'il est long à la détente le Caleb ! Grrr je l'aurais bien bougé à coup de choppes de bière sur la tête ! J'ai adoré le voir ramer ensuite, c'était grisant. L'auteure a su très bien transmettre la détresse et la peine de Faye à ce moment de son livre.


Cette auteure manie très bien les mots pour créer une alternance de situations drôles, plus émouvantes, attendrissantes et tendues. A mon sens, l'histoire se rythme vraiment une fois qu'on dépasse ce premier tiers. On plonge vraiment dans leur relation qui s'accélère même si rien n'est gagné avec un tel entêté des femmes qu'est Caleb ! Les personnages secondaires nombreux, faisant pour la plupart partie de cercle familial et restreint du patron du pub, amènent une dynamique également, un petit plus, le soutien indéfectible.


Le personnage de Faye aura fait un sacré bout de chemin, grâce à ce voyage en terre irlandaise. L'auteure nous démontre que l'on peut se reconstruire, trouver son âme soeur lorsqu'on y croit, et on se sent bien, entouré, choyé dans un lieu.

Une lecture plaisante, qui a quelques aspects qui ne me conviennent pas au départ, mais qui a su par la suite me prendre dans ses filets pour me faire voyager sur les terres sauvages du pays du trèfle, de la bière...







6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout